Quand le monde voulait sauver les parcs africains

Quand le monde voulait sauver les parcs africains

Quand le monde voulait sauver les parcs africains

Café historique

60 min.

L’histoire débute à la fin du XIXe siècle. Persuadés d’avoir retrouvé en Afrique la nature disparue en Europe, les colons créent les premiers parcs naturels du continent, du Congo jusqu’en Afrique du Sud. Puis, au lendemain des années 1960, les anciens administrateurs coloniaux se reconvertissent en experts internationaux. Il faudrait sauver l’Éden ! Mais cette Afrique n’existe pas. Il n’y a pas de vastes territoires vierges de présence humaine, et arpentés seulement par ces hordes d’animaux sauvages qui font le bonheur des safaris touristiques. Il y a des peuples, qui circulent depuis des millénaires, ont fait souche, sont devenus éleveurs ici ou cultivateurs là.  Pourtant, ces hommes, ces femmes et enfants seront – et sont encore – expulsés par milliers des parcs naturels africains, où ils subissent aujourd’hui la violence quotidienne des éco-gardes soutenus par l’Unesco, le WWF et tant d’autres ONG.

Avec

Blanc

Guillaume Blanc

Maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Rennes 2, Guillaume Blanc a été formé à la Chaire du Canada en histoire environnementale. Depuis, il travaille sur le gouvernement global de la nature et des hommes en Éthiopie et dans l’Afrique de l’Est contemporaine. Il dirige la collection « Histoire environnementale » aux Éditions de la Sorbonne et a récemment publié L’invention du colonialisme vert (Flammarion, (poche) 2022) et Décolonisations. Histoires situées d’Afrique et d’Asie (Seuil,2022)

Quand le monde voulait sauver les parcs africains

  • Mardi 21 novembre 2023 - 14 h 00

  • Cinéma Jean Eustache
  • En présence deGuillaume Blanc

Réserver en ligne

Patience... le programme complet de la 34e édition sera dévoilé en octobre !

Le programme du Festival 2024... prochainement !

Télécharger le programme