#MeToo et les médias

#MeToo et les médias

Table Ronde

90 min.

- Avec l'IJBA - 

Le mouvement #MeToo a cinq ans aujourd’hui. On se souvient encore des premières dénonciations de violences sexuelles diffusées sur les réseaux sociaux par des femmes anonymes ou célèbres. Leurs paroles ont brisé l’omerta et ont confirmé ce que les chercheurs savaient déjà : les violences faites aux femmes sont massives et n’épargnent aucune classe sociale ni aucun milieu. Pour autant, certains environnements professionnels sont restés imperméables à cette vague et n’ont fini par ôter leurs œillères que tardivement. C’est le cas de la presse où des affaires de harcèlement et de viols au sein des rédactions n’ont été révélées que récemment. Comment expliquer ce retard alors même que les journalistes ont largement participé à la médiatisation du mouvement #MeToo, dans le milieu du show-business notamment ? Y a-t-il des raisons systémiques à ces manquements, liées aux conditions de production de l’information ou à la place des femmes dans les rédactions, notamment aux postes à responsabilité ?  Et surtout, qu’est-ce qui a été mis en place depuis pour créer les conditions d’une couverture fiable, aboutie et libre des affaires de violences sexistes et sexuelles ? 

 

 

Avec

Isabelle Germain

Isabelle Germain

Isabelle Germain, journaliste, est la créatrice du site d’information LesNouvellesNews.fr qui porte un regard féministe sur l’actualité. Elle raconte l’histoire de ce média dans un livre récent : «Journalisme de combat pour l’égalité des sexes. La plume dans la plaie du sexisme » (LNN éditions)

 
Auparavant journaliste dans la presse économique et d’information générale pendant 20 ans, Isabelle Germain a eu de multiples engagements : présidente de l’Association des femmes journalistes qui militait pour l’égalité Femmes / hommes dans le contenu de l’information et dans les rédactions (de 2001 à 2005), responsable du blog « du rose dans le gris » créé par des réseaux de femmes dirigeantes (de 2005 à 2009), membre du Haut conseil à l’égalité (2013 à 2016), elle a présidé la « commission stéréotypes » 

Elle est également formatrice et accompagne les femmes et les organisations vers l’égalité professionnelle.

Beaulieu

Laure Beaulieu

Laure Beaulieu travaille sur les pratiques journalistiques sur les sujets en lien avec les questions de genre et des violences sexuelles dans le contexte post #MeToo. Elle s’intéresse notamment aux formes d’appropriations des idées féministes par les journalistes de la rédaction d’un média national de presse écrite généraliste français. 

#MeToo et les médias

Réserver en ligne

Programme 2023

Programme 2023

Télécharger le programme