Des livres pour révéler l’histoire des femmes

Des livres pour révéler l’histoire des femmes

Table Ronde

90 min.

Dans cette abondante production, je distingue trois traits frappants : d’abord, l’importance des biographies, revaloriser, ensuite la place accordée au corps et à la sexualité, dans une historiographie largement renouvelée. Il a fallu du temps pour que la « volonté de savoir » de Michel Foucault (qui avait prévu un livre sur la « femme hystérique » !) atteigne les femmes, pour que celles-ci découvrent leur corps – « Notre corps, nous-mêmes », disaient les militantes du MLF dès 1971 – et que cette découverte influe sur la recherche et l’écriture. (…) Troisième trait enfin : l’importance accordée aux violences faites aux femmes, en relation avec une actualité de plus en plus brûlante. Les travaux menés à l’université de Poitiers, autour d  Frédéric Chavaud et Lydia Bodiou sont particulièrement remarquables. L’intensité de la recherche s’est accompagnée d’un souci de synthèse et de vulgarisation, comme l’atteste la publication de dictionnaires (des créatrices, du féminisme, des femmes mémorables, des pionnières…) et de manuels à l’usage du second degré. Dans les années 2000-2010, un réel effort avait été fait pour inclure l’histoire des femmes dans les programmes. Extrait de Les femmes ou les silences de l’histoire. Michelle Perrot, Ed. Flammarion, 1998.

Avec

Michelle Perrot

Michelle Perrot

Michelle Perrot est historienne, professeure émérite de l’université Paris-7. Spécialiste mondialement reconnue de l’histoire des ouvriers, des prisons et des femmes, elle a codirigé avec Georges Duby les cinq volumes de l’Histoire des femmes en Occident (1991-1992). Ses travaux, pionniers en matière d’histoire sociale, d’histoire des marges, des femmes et du genre, ont puissamment contribué à renouveler la discipline et ses objets. 

Quelques publications importantes : Les Femmes ou les silences de l’histoire (1998), Les Ombres de l’histoireCrime et châtiment au XIXe siècle (2001), Histoire de chambres (2009), George Sand à Nohant (2018).

martine reid

Martine Reid

Martine Reid est spécialiste de littérature française du 19e siècle et professeure à l’université de Lille. Elle a publié plusieurs ouvrages critiques et dirigé de nombreux ouvrages collectifs. Elle a également réédité, dans les collections « Folio », « Quarto » et « Babel », de nombreux romans et nouvelles du 19e siècle, parmi lesquels des romans de George Sand, et créé en « Folio 2 euros » la série « Femmes de lettres » qui compte plus d’une vingtaine de titres.

Elle est notamment l’auteure de Signer Sand. L’oeuvre et le nom, paru chez Belin en 2003, et d’une biographie de George Sand, parue en « Folio biographie » en 2013 (prix Montusès, traduite en plusieurs langues).

Elle a dirigé l’ouvrage collectif Femmes et littérature. Une histoire culturelle, paru en mars dernier en « Folio essais » en deux volumes, première synthèse sur les ouvrages de femmes en langue française du moyen âge à nos jours.

Des livres pour révéler l’histoire des femmes

Réserver en ligne

Patience... le programme complet de la 34e édition sera dévoilé en octobre !

Le programme du Festival 2024... prochainement !

Télécharger le programme