COP21 : la diplomatie peut-elle servir l’environnement ?

COP21 : la diplomatie peut-elle servir l’environnement ?

COP21 : la diplomatie peut-elle servir l’environnement ?

Café historique

60 min.

Si la Conférence des Nations unies sur le réchauffement climatique de décembre 2015 (connue sous le nom de COP 21) est considérée comme un des succès majeurs de la diplomatie française depuis des décennies, elle illustre surtout la valeur de l’outil diplomatique dans un domaine qui a été longtemps absent des relations internationales. Les conséquences pratiques de cet accord de Paris demeurent en discussion, mais chacun admet que cette COP 21 a eu un effet indiscutable : avoir sorti le climat de son statut de sujet marginal dans les relations internationales, et avoir fixé des objectifs clairs, dans un domaine où dominaient auparavant l’obscurité et la confusion.

Comment s’est organisé l’appareil diplomatique français pour ce qui fut une mobilisation sans précédent, sur un thème dont il n’était pas plus familier que les autres ? Comment cette mobilisation s’est-elle articulée avec l’appareil onusien ? Quels furent les principaux obstacles dans l’élaboration des objectifs communs et chiffrés, et dans la quête d’un consensus mondial inespéré ? Au-delà de la déception qu’on ressent aujourd’hui face à l’aggravation du réchauffement climatique, quelles leçons retenir de cette COP 21 ?

Avec

Mendelson

Jean Mendelson

Jean Mendelson est ministre plénipotentiaire honoraire et ancien ambassadeur. Il a été professeur d’histoire à l’École alsacienne, Paris (1971-1978). Il a également accompli une grande carrière diplomatique dans plusieurs ambassades (Chili, Argentine, Cuba) avant de devenir directeur adjoint des Amériques et des Caraïbes au ministère des Affaires étrangères (1999-2002).

COP21 : la diplomatie peut-elle servir l’environnement ?

  • Dimanche 26 novembre 2023 - 11 h 30

  • Cinéma Jean Eustache
  • En présence deJean Mendelson

Réserver en ligne

Programme 2023

Programme 2023

Télécharger le programme