Autour du corset

Autour du corset

Café Culture

60 min.

Le corset a longtemps représenté la pièce maîtresse de la lingerie féminine au cours de lhistoire ; modelant ainsi à souhait le corps de la femme, il a su évoluer tout au long du Second Empire pour disparaître totalement...beaucoup plus tard.

Cette période connaît une révolution industrielle qui a façonné une nouvelle société dont a bénéficié toute l’Europe.

Elle permet à lindustrie textile française daffirmer sa suprématie, puis de simposer dans le monde entier.

Cest la naissance de la Couture, de la Haute Couture puis de la confection.

Cette conférence propose de dévoiler la toilette d’une jeune fille de bonne famille se préparant à aller à son premier bal : depuis la chemise, les bas, en passant par le pantalon, le corset, les différents jupons, la crinoline, la jupe, la sur-jupe, puis les chaussures sans oublier les accessoires tels que les gants, léventail, le mantelet et enfin le carnet de bal.

Les bons usages, le maintien seront prodigués par les salonnières. Révélation sur un véritable art de vivre à la française.

Avec

éliane monimart

Éliane Monimart

Je mappelle Eliane Monimart japproche les 70 ans, je suis née à Blois, -ville royale- dans le Loir & Cher.

Jai derrière moi une carrière demployée de banque mais surtout une passion pour les danses historiques et principalement celles du XIXème. Très jeune, et grâce à ma mère, jai été attiré par le répertoire du XIXème.

En 1992, jai pu assouvir cette passion, grâce aussi à mon beau-frère modéliste et costumier, en adhérent à une association de danses de bal à Paris, puis jai rejoint celle de Blois où jai assuré la fonction de trésorière puis celle de présidente au sein  de Danse & Danceries pendant plusieurs années.

En 2012, 2014 et 2016, jai organisé des bals Second Empire au château de Blois, puis au château de Meung sur Loire, multi-époques où jai rencontré Eléna Meunier adhérente à Artécole de Pessac.

Forte de ces expériences, jai été sollicité avec bonheur, à plusieurs reprises pour des reportages télévisés et documentaires, et figurante dans plusieurs films.

Depuis un an et demi, la Nouvelle Aquitaine est désormais notre nouveau lieu de résidence à mon mari et moi, nous étant rapprochés de nos trois enfants. Naturellement, jai rencontré avec plaisir, les membres dArtécole de Pessac auprès de qui jai retrouvé « une famille » de danseurs du XIXème.

Je mintéresse non seulement à la musique, aux danses mais aussi à laspect vestimentaire de chaque période.

Mon intérêt pour le costume du XIXème ma conduit à choisir celui de la femme issue de laristocratie du Second Empire pour mener une conférence.