Ópera do malandro

Opera do Malendro

Ópera do malandro

Ruy Guerra

1986

105 min.

VOSTF

Rio, dans les années 40. Un petit escroc tente de s’associer à la fille d’un propriétaire de cabaret…

Avant d’être un film en 1986, Opera do Malandro a été une comédie musicale et un disque, librement inspirés de L’Opéra de quat’ sous de Bertold Brecht et Kurt Weil. Paroles et musique sont dus à Chico Buarque. On pouvait craindre qu’une adaptation au cinéma n’affadisse ce mélodrame politique mais Ruy Guerra, l’un des survivants de ce grand mouvement cinématographique brésilien que fut le cinema novo, a su tirer l’essentiel de la musique pour en faire de belles images rétro qu’il a distanciées juste ce qu’il faut. L’action se situe dans l’univers stylisé des mauvais garçons. Costumes blancs, chaussures bicolores, ils arpentent le bitume des bas quartiers de Rio de Janeiro. À leur tête, Max Overseas, un beau garçon créole joué par Edson Celulari.

Max a une petite amie, Margot, danseuse dans un cabaret et peut-être bien prostituée à ses heures. C’est la célèbre chanteuse brésilienne Elba Ramalho qui lui prête sa voix rauque et ses formes rondes. Quand le film commence, le 7 décembre 1941, le gouvernement brési- lien balancerait plutôt du côté des nazis. Et le patron du cabaret, Otto Strudel (Fabio Sabag), arbore un poster de Hitler dans son bureau. C’est l’arrivée de sa fille, Ludmilla, jouée par la très belle Claudia Ohana, qui va bouleverser les cartes. À coups de ballets sensuels, Ruy Guerra filme l’amour naissant entre Max et Ludmilla, les petits racketts, les combines. Libération, Louis Skorecki.

Propos de Ruy Guerra :

Il a enseigné dans écoles de cinéma à Rio de Janeiro à partir des années 1990. Dans une interview, il a déclaré : « Dans mon premier cours je dis : “Si vous venez ici pour apprendre le cinéma américain, c‘est facile, nous allons au café et en une heure j’aurais dit tout ce que vous devez savoir” (...) Je leur dis que ce n’est pas la peine de perdre deux ans et demi pour faire des films comme les Américains. Maintenant, si les gars veulent faire un film brésilien, il fera ses deux ans à l’université et va poursuivre... C’est tout autre chose : c’est se confronter à la réalité, c’est savoir qui vous êtes (…) Il faut ouvrir les têtes des jeunes à l’acte de penser l’art, l’éducation culturelle (...) pour assumer une responsabilité aussi grande (...) ce moyen d’expression est à mon avis extrêmement vital et important, politiquement et esthétiquement important ». « C’est quelque chose de fondamental pour moi de trouver des structures qui rompent avec les schémas, les concepts, la structure hégémonique des États-Unis, qui, je crois, réduisent la réalité et ne servent pas notre culture. » Ruy Guerra a vécu dans trois continents et plu- sieurs pays ; il se présente comme « un citoyen du monde ». Son parcours de vie est indissociable de sa production artistique. Il se définit : « moitié africain, moitié portugais, moitié brésilien, un peu latino, un peu perdu, 100% quoi, dans ce cocktail d’angoisses ? »

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Ruy Guerra

Année

1986

Durée

105 minutes

Date Sortie française

Mercredi 2 juillet 1986

Auteur(s) / Scénario

Chico Buarque, Orlando Senna, Ruy Guerra

Format de diffusion

35 mm

Détails

Interprètes

Avec Edson Celulari (Max Overseas), Claudia Ohana (Ludmila Struedel), Elba Ramalho (Margot), Fabio Sabag (Otto Struedel), J.C. Violla (Geni)…

D'après

D'après d’après la pièce de théâtre de Chico Buarque

Direction photographie

Antonio Luiz Mendes

Montage

Idê Lacreta, Kenout Peltier, Mair Tavares

Couleur

Couleur

Coproduction

Alberto Graça

Distributeur

Diaphana/ MK2

Musique

Chico Buarque

Son

Jorge Saldanha, Claude Villand, Bernard Le Roux

Producteur(trice)

Ruy Guerra, Marin Karmitz

Pays

Brésil France

Critiques

 

Ópera do malandro

  • Mercredi 20 novembre 2019 - 17 h 10

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Ópera do malandro

  • Lundi 25 novembre 2019 - 14 h 00

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Patience... le programme complet de la 34e édition sera dévoilé en octobre !

Le programme du Festival 2024... prochainement !

Télécharger le programme