La Terre de la grande promesse

"La Terre de la grande promesse" d'Andrzej Wajda

La Terre de la grande promesse

Ziemia obiecana

Andrzej Wajda

1975

179 min.

VOST

À la fin du XIXe siècle, Łódź est devenue le centre textile le plus important d'Europe. La société polonaise en est profondément bouleversée…

« Le prix Nobel de littérature attribué en 1924 à Władysław Reymont pour Les Paysans(1909), son chef-d’œuvre, a largement contribué à la renommée en France de celui qui fut lun des plus grands écrivains polonais du début du XXe siècle[1]. Paradoxalement, cest La Terre promise, roman écrit antérieurement en 1899, qui éveille aujourdhui intérêt et enthousiasme. Cest avec une grande force suggestive que Reymont brosse un tableau de Łódź à la fin du XIXe siècle, ville industrielle en proie au capitalisme en plein essor. Derrière la métaphore de la terre promise se cache limage impitoyable dune société régie par la loi du plus fort et par un carriérisme sans scrupule. » – Société Historique et Littéraire Polonaise et Centre de civilisation polonaise de lUniversité Paris-Sorbonne, dans la présentation du colloque organisé autour de l’œuvre de Reymont La Terre promise

« Pour rendre la folie et l'inanité de cet univers du profit forcené et la naissance finale d'une conscience révolutionnaire du lumpenproletariat, Wajda, selon son tempérament, a joué le jeu à fond, et il a animé sa caméra d'une frénésie peu commune qui confine parfois à l'hystérie : dans des travellings vertigineux, elle parcourt des kilomètres pour nous faire pénétrer comme sur untrain-fantôme” aussi bien dans des scènes champêtres idylliques (derniers refuge d'un bonheur de vivre” condamné et sans doute regretté), que dans l'enfer des filatures où travaillent sans répit des hommes, des femmes, des enfants qui sont à la merci du moindre caprice des industriels tout-puissants, ou dans le purgatoire” de ces derniers, dont la cruauté et la dureté prennent les formes les plus absolues. Le tableau que donne Wajda de la ville, de ses usines sales et menaçantes, de ses faubourgs pitoyables où grouille une foule misérable et abrutie, de ses résidences écrasées par une richesse ostentatoire, mais sans goût ni culture, comme celle de Müller, est impressionant : cela tient à la fois des descriptions de Dickens, de Zola, de Gorki, et des peintures naturalistes de la même époque (Corot, les premiers Van Gogh, Edward Münch) ou expressionistes allemands postérieures, comme celles de Knopf, Meidner, ou Grosz, témoins d'une protestation sociale. » – Écran 75

 

 

[1]                     Souvent perçu par les Français comme « le Zola polonais ».

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Andrzej Wajda

Année

1975

Titre original

Ziemia obiecana

Durée

179 minutes

Date Sortie française

Dimanche 18 mai 1975

Auteur(s) / Scénario

Andrzej Wajda

Détails

Interprètes

Daniel Olbrychski (Karol Borowiecki), Wojciech Pszoniak (Moryc Welt), Andrzej Seweryn (Maks Baum), Anna Nehrebecka (Anka Kurowska), Tadeusz Bialoszczynski (le père de Karol)…

D'après

D'après Wladyslaw Reymont

Direction photographie

Waclaw Dybowski, Edward Klosinski, Witold Sobocinski

Montage

Zofia Dwornik, Halina Prugar

Couleur

Couleur

Production

Film Polski

Distributeur

Films sans frontières

Musique

Wojciech Kilar

Son

Krysztof Wodzinski, Leszek Wronko

Costumes

Danuta Kowner, Barbara Ptak

Décors

Andrzej Halinski

Pays

Pologne

Critiques

 

La Terre de la grande promesse

  • Lundi 15 novembre 2021 - 14 h 00

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

La Terre de la grande promesse

  • Jeudi 18 novembre 2021 - 20 h 00

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Le programme du Festival 2021

Le programme du Festival du film d'histoire 2021

Télécharger le programme