Je ne rêve que de vous

Je ne rêve que de vous

Je ne rêve que de vous

Laurent Heynemann

2019

100 min.

VF

1940. Jeanne Reichenbach renonce à sa vie confortable pour lier son destin à celui de Léon Blum. Elle l’aime depuis l’adolescence et sacrifie sa liberté pour le rejoindre à Buchenwald où il est enfermé…

En 2009, Dominique Missika publiait Je vous promets de revenir, un des récits les plus précis sur la vie de Léon Blum, entre 1940 et 1945, fondé sur la correspondance de ce dernier avec une femme, Jeanne Reichenbach. Au moment de la débâcle en 1940, alors que Blum, l’ancien chef du Front populaire, est veuf et dans la tourmente, « Janot » quitte tout, son mari, son fils, sa vie confortable pour cet homme de 30 ans son ainé qu’elle a toujours aimé secrètement. Une histoire d’amour inconditionnel et réciproque. Le soutien indéfectible de Jeanne permettra à Léon Blum de résister et de survivre à l’enfermement, car elle le suivra partout, du château de Chazeron à la maison d’arrêt de Bourassol et jusqu’à Buchenwald où il sera déporté en avril 1943. Et c’est bien cette histoire d’amour peu banale que Laurent Heynemann et Luc Béraud ont choisi de porter à l’écran. Je ne rêve que de vous va au-delà du contexte pour s’immiscer dans l’intimité méconnue de cette figure du socialisme et de sa dernière épouse. « Dans ce scénario, nous avons parfois bousculé la vérité historique et forcé la main du destin des personnages. La Janot de Je ne rêve que de vous n’est probablement pas tout à fait conforme à celle qui a existé. Blum, Mandel, Reichenbach et les autres non plus. D’autant que nous avons inventé des scènes et imaginé des situations. Renée Blum, Madeleine Zay, Cora Madou, Beatrice Bretty, Augusta Bruchlen et la petite Claude Mandel, que nous croisons au fil de ce moment d’histoire, traversent avec passion, force de caractère, courage et solidarité cette tourmente. En accompagnant le quotidien d’hommes exceptionnels en danger de mort, elles complètent cette équipée, non comme une chronique biographique mais plutôt  comme un tableau qui s’achève, et dont nous avons brossé les contours, les détails   et les perspectives, dictés par la seule pulsion fictionnelle. Nous ne pouvons pas dire, comme l’écrivait Cocteau : « Cette histoire est vraie puisque nous l’avons inventée », mais nous pourrons  dire : « Cette  histoire vraie est devenue une invention,  une œuvre, un moment artistique, parce que le cinéma y règne en maître pour nous la raconter. »

– Laurent Heynemann

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Laurent Heynemann

Année

2019

Durée

100 minutes

Date Sortie française

Mercredi 15 janvier 2020

Auteur(s) / Scénario

Laurent Heynemann, Luc Béraud

Format de diffusion

DCP

Détails

Interprètes

Avec Elsa zylberstein (Jeanne Reichenbach), hippolyte Girardot (Léon Blum), Emilie Dequenne (Renée Blum), Mathilda May (Cora Madou), Jérôme Deschamps (Georges Mandel), Philippe Torreton (Pierre Laval), Grégori Derangère (Henri Reichenbach), Thomas Chabrol (Henry Torrès)...

D'après

D'après d’après l’œuvre Je vous promets de revenir : 1940-1945, le dernier combat de Léon Blum de Dominique Missika

Direction photographie

Jean-François Robin

Montage

 Marion  Monestier 

Couleur

Couleur

Production

 Mazel Productions

Coproduction

Neyrac Films, Transpalux, Saga Film

Distributeur

Rezo Films

Musique

 Bruno  Coulais 

Son

Laurent  Poirier 

Costumes

Edith  Vesperini 

Producteur(trice)

Nelly  Kafsky 

Pays

France

Critiques

 

Je ne rêve que de vous

  • Dimanche 24 novembre 2019 - 16 h 00

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne