Invasión

Invasion

Invasión

Hugo Santiago

1969

121 min.

VOSTF

Invasión est la légende d'une ville imaginaire assiégée par de puissants ennemis et défendue par une poignée d'hommes…

Après quelques mises en scènes musicales et chorégraphiques, Hugo Santiago réalise ses premiers courts en Argentine, dont Los Taitas (1968), d’après une nouvelle de Borges. Puis il propose à ce dernier et à Adolfo Bioy Casares, auteur du génial L’Invention de Morel, de développer avec lui une idée de scénario. Ce sera Invasión. Outre son fascinant récit, le film vaut pour le génie de sa mise en scène, son utilisation étonnante du son, sa manière de chorégraphier les gestes et les actions, la musicalité de son montage. Le baroque argentin allié à une précision bressonienne, telle pourrait être une définition de l’art de Santiago. Enthousiaste, Borges écrira : «Invasión est un film qui ne ressemble à aucun autre et pourrait bien être le premier exemple d’un nouveau genre fantastique». Lors de la dictature militaire en Argentine, le film est non seulement interdit, mais huit bobines de son négatif sont détruites. On le croit définitivement perdu, avant qu’en 1999 Santiago et son chef opérateur Ricardo Aronovich parviennent à le reconstituer à partir de copies restantes. En 1974, Santiago s’installe définitivement à Paris.

Marcos Uzal, Libération

Entretien avec Hugo Santiago (1974) :

« Il faut en cela rendre hommage à Borges : dans le travail, son seul orgueil est celui de l’œuvre achevée, avec un souci absolu de perfection. Et il exige que quand il a une idée nouvelle, on la lui critique et on le critique, comme pour « l’éprouver ». (…) C’est vrai, je l’admets, je ne vais pas faire l’idiot : il est évident que la matière du film se voulait « polysémique ». Dans ce travail postérieur, nous nous sommes attachés à rendre cohérents les différents niveaux du film. Je savais bien qu’il fallait que les personnages soient issus de certaines classes, que ce film ne pouvait pas éviter d’être aussi un film sur Buenos Aires, sur différentes couches sociales de Buenos Aires. Donc j’essayais de fouiller minutieusement la nature de ces personnages qui ne sont pas du tout psychologiques (ils sont plutôt des « comportements », des comportements en face de la mort), et il fallait donc les placer dans des contextes précis ; quelques-uns sont des petits notables, des gens très particuliers, d’autres d’extraction bien plus marginale... L’insertion socio- économique des personnages devait être très cohérente. À la sortie, une troisième lecture a été faite d’ordre plus directement politique, et encore une autre, davantage «politique de conjoncture», qui prévoit les années terribles que nous sommes en train de vivre en  Amérique  Latine. Et puis il y a cinq, dix lectures, et puis il y a une lecture spécifiquement cinématographique qui est celle que j’entends privilégier car elle contient en fait toutes les autres. »

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Hugo Santiago

Année

1969

Durée

121 minutes

Date Sortie française

Mercredi 20 janvier 1971

Auteur(s) / Scénario

Jorge Luis Borges, Hugo Santiago

Format de diffusion

DCP

Détails

Interprètes

Avec Olga Zubarry (Irene), Lautaro Murúa (Herrera), Juan Carlos Paz (Don Porfirio), Martín Adjemián (Irala), Daniel Fernández (Lebendiger)…

D'après

D'après d’après une histoire de Jorge Luis Borges et Adolfo Bioy Casares

Direction photographie

Ricardo Aronovich Arteaga

Montage

Oscar Montauti

Couleur

N&B

Distributeur

Melisandes Films

Musique

Edgardo Cantón

Son

Edgardo Cantón

Producteur(trice)

Hugo Santiago

Pays

Argentine

Critiques

 

Invasión

  • Jeudi 21 novembre 2019 - 10 h 30

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Invasión

  • Samedi 23 novembre 2019 - 19 h 50

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Patience... le programme complet de la 34e édition sera dévoilé en octobre !

Le programme du Festival 2024... prochainement !

Télécharger le programme