Claves

Claves

Claves

Atahualpa Lichy

1981

120 min.

VOSTF

Partie 1 : Qu’il était bon mon petit Français (Como era gostoso o meu Frances, 30 min) ; Partie 2 : Nous reviendrons plus jeunes (Volveremos mas jovenes, 30 min) ; Partie 3 : Mémoires du cinéma cubain (Memorias del cine cubano, 34 min, 1981) ; Partie 4 : Grande patrie, petite patrie (Patria grande, Patria chica, 30 min).

_____________________________________________

Un état des lieux du cinéma latino-américain des années 1960 et 1970 et ses relations avec la culture et la critique européenne…

« 1980, ministère des Relations Extérieures. Un projet naît de discussions avec Ariel Chadourne, responsable dans ce ministère du magazine filmé Aujourdhui en France, destiné à nos centres culturels à l'étranger et qui diffuse au moyen de courts métrages brefs et souvent ingénieux une image des différents aspects de la vie culturelle dans notre pays.

La richesse et l'impact du Nouveau cinéma latino-américain l'ont incitée, en ces temps de dictature dans le Cône Sud et d'exil pour tant d'artistes latino-américains, à prolonger un Correo Cultural déjà existant et consacré au travail d'artistes installés en France, par une nouvelle série, Claves, faisant le point sur le cinéma mais aussi sur le théâtre et sur l'ethnologie. 

Les espaces de liberté que constituaient alors nos centres culturels permettraient ainsi de faire entendre et voir dans leurs pays ceux dont on taisait la parole et interdisait les films. 

Pour le cinéma, un réalisateur s'imposait, non seulement du fait de l'exotisme de son nom, qui trahit ses origines, mais parce qu'il était le meilleur connaisseur et du terrain et des films : Atahualpa Lichy. Nous ne parlerons ici que des quatre documentaires qu'il a réalisés. 

Le projet initial était un 26 minutes, mais du fait de l'abondance du matériau enregistré lors des festivals de Cannes, Biarritz et Pesaro, puis ensuite de La Havane (en ce qui concerne le cinéma cubain ), il y eut au final quatre courts métrages qui remportèrent au festival de Biarritz 1984 la Makhila d'or du documentaire. 

L'entreprise était modeste, mais comme souvent, quelque vingt-cinq ans plus tard, ce travail prend une autre coloration, entre curiosité et nostalgie, du simple fait de retrouver vivants à l'écran et dans leur maturité, des hommes et des femmes parfois disparus depuis. Cette confrontation des réalisateurs entre eux, mais aussi entre leurs films et les critiques ou les organisateurs, met en perspective l'importance qu'a pu avoir à l'époque ce Nouveau cinéma sur la scène internationale, tout en mettant des images sur ceux qui n'étaient que des noms.

L'ensemble des quatre documentaires, avec la présence émouvante de ceux qui aujourd'hui sont morts, témoigne des rêves, des réalisations et des interrogations d'un grand moment du cinéma latino-américain avant que ne s'ouvre, dans le domaine culturel, la période néfaste de la fin des utopies. » – Monique Roumette, co-auteure du film, Caravelle, n°83, 2004, pp. 63-73.

 

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Atahualpa Lichy

Année

1981

Durée

120 minutes

Date Sortie française

Jeudi 1 janvier 1981

Auteur(s) / Scénario

Ariel Chadourne, Marie Frapin, Monique Roumette, Atahualpa Lichy

Format de diffusion

DVD

Détails

Direction photographie

Ramon Suarez

Montage

Monique Prunier

Couleur

Couleur

Production

Association pour la Diffusion de la Pensée Française (A.D.P.F.)/Médiane Films 

Distributeur

Atahualpa Lichy

Son

Pierre Befve, Yves Zlotnicka

Pays

France

Critiques

 

Claves

  • Jeudi 21 novembre 2019 - 16 h 00

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Patience... le programme complet de la 34e édition sera dévoilé en octobre !

Le programme du Festival 2024... prochainement !

Télécharger le programme