Bordeaux la rebelle

S’il est de coutume, aujourd’hui, de présenter Bordeaux comme une ville royale, reflet dans son miroir d’eau de l’architecture harmonieuse du Siècle des Lumières, force est de reconnaître qu’il s’agit là d’une transfiguration où l’histoire de l’art l’emporte sur l’Histoire, quelle que soit la splendeur contemporaine de ce décor qui s’étire de Paludate en Bacalan... Car ce récit officiel est trompeur puisqu’il ne correspond pas à la réalité tourmentée de l’histoire de la cité à travers siècles, depuis Aliénor jusqu’aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale. Ce sont les principaux épisodes de cette insubordination urbaine et même républicaine, au sens antique de cet adjectif, que nous souhaitons mettre en valeur.

Biographie de l'intervenant(e)

Anne-Marie Cocula

Anne-Marie Cocula

Agrégée d’histoire, présidente du Centre François Mauriac de Malagar et ancienne présidente de l’Université Bordeaux Montaigne. Ses travaux ont principalement porté sur l’époque des guerres de religion, sur les institutions de Bordeaux et de Guyenne à l’époque de Montaigne et de La Boétie, et sur l’histoire de la Dordogne et du Périgord auxquels elle a consacré de nombreux ouvrages dont L’Estuaire de la Gironde : histoire d’une rivière au long cours ; Histoire de Bordeaux (éd. Le Pérégrinateur, 2010) ; Étienne de La Boétie (Éd. Sud Ouest, 1995) ; Bergerac : histoire en images ; Montaigne aux champs et le beau livre Périgord. 

Elle est intervient régulièrement à l’université populaire d’Histoire de Pessac. COURS à l'UNIPOP HISTOIRE : Louis XIV et les arts ; Les procès du XVIe et XVIIe siècle ; Les guerres de religion ; Histoire de la sorcellerie ; Cyrano de Bergerac.

 

 

Détails de la soirée

Détails de la rencontre :

Bordeaux la Rebelle

S’il est de coutume, aujourd’hui, de présenter Bordeaux comme une ville royale, reflet dans son miroir d’eau de l’architecture harmonieuse du Siècle des Lumières, force est de reconnaître qu’il s’agit là d’une transfiguration où l’histoire de l’art l’emporte sur l’Histoire, quelle que soit la splendeur contemporaine de ce décor qui s’étire de Paludate en Bacalan... Car ce récit officiel est trompeur puisqu’il ne correspond pas à la réalité tourmentée de l’histoire de la cité à travers siècles, depuis Aliénor jusqu’aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale. Ce sont les principaux épisodes de cette insubordination urbaine et même républicaine, au sens antique de cet adjectif, que nous souhaitons mettre en valeur.

Détails des films projetés :

Désobéir, Aristides de Sousa Mendes

1940. Devant l’avancée des troupes du Reich, Bordeaux vit une arrivée massive de réfugiés. Toutes les populations en danger souhaitent obtenir un visa pour le Portugal. Aristides de Sousa Mendes, consul du Portugal à Bordeaux, représente son pays, certes dirigé par un dictateur, mais neutre dans le conflit mondial. Il décide d’être en accord avec sa conscience et va délivrer des visas à tous, à Bordeaux, à Bayonne puis à Hendaye.

Désobéir, Aristides de Sousa Mendes

1940. Devant l’avancée des troupes du Reich, Bordeaux vit une arrivée massive de réfugiés. Toutes les populations en danger souhaitent obtenir un visa pour le Portugal. Aristides de Sousa Mendes, consul du Portugal à Bordeaux, représente son pays, certes dirigé par un dictateur, mais neutre dans le conflit mondial. Il décide d’être en accord avec sa conscience et va délivrer des visas à tous, à Bordeaux, à Bayonne puis à Hendaye.

Agenda Unipop

Présentation de l'Unipop Mode d’emploi

alt-little-img-txt-card-square

Hors Festival, l'Unipop propose chaque année, de septembre à juin, un programme inédit de 33 cours d'histoire accompagnés de films...

Découvrez l'Unipop