FERME DES ANIMAUX (LA)

la ferme des animaux

Adapté à partir de la Seconde

Dans le cadre du Festival, présenté dans le dispositif : CLASSE PASSEPORT George Orwell, un écrivain visionnaire

 

[ANIMAL FARM]

John Halas et Joy Batchelor – GB, 1954, 1h12, coul, vostf, film d'animation.


Les animaux de la Ferme du Manoir se rebellent contre leur maître autoritaire pour créer une société nouvelle où « tous les animaux sont égaux ». Mais les cochons confisquent la Révolution et, substituent une tyrannie à une autre : « Tous les animaux sont égaux mais certains le sont plus que d’autres »...

La Ferme des animaux est une réécriture originale et réussie du roman homonyme de George Orwell, satire incisive et cruelle des pouvoirs totalitaires avec une référence explicite au stalinisme. Quel meilleur moyen pour transposer un conte animalier qu’un film d’animation ? Loin de la mièvrerie de l’univers Disney, Halas et Batchelor optent pour un graphisme naïf, aux traits stylisés très « années 50 », mais dans une tonalité souvent très sombre. Derrière la fable animalière, La Ferme des animaux s’impose à la fois comme un film historique et politique de premier plan et propose une base de réflexion à la fois accessible et complexe sur le pouvoir.

DANS LE CINÉ-DOSSIER

  • Ecrire et publier La Ferme des animaux
  • La contre-utopie ou dystopie en littérature
  • Filmer La Ferme des animaux. Une production sous influence ? L'animation pour adultes
  • Portrait Halas and Batchelor Cartoon Films
  • Une allégorie graphique du stalinisme
  • Le procès des "dissidents"
  • Séquence clé
  • Les références bibliographiques et filmographiques

PISTES PÉDAGOGIQUES

  • L’histoire politique vue par George Orwell : utopie et contre-utopie ?
  • L’engagement en littérature et au cinéma : la satire du totalitarisme et du communisme soviétique
  • Le genre de la fable animalière
  • Comment adapter au cinéma une œuvre littéraire ?