AMISTAD

Image film Amistad

Bande annonce AMISTAD en cliquant ici

Steven Spielberg – États-Unis, 1997, 2h34, VOSTF. Avec Djimon Hounsou, Matthew McConaughey, Anthony Hopkins...


1839. À bord de la goélette « La Amistad », 53 Noirs kidnappés et vendus comme esclaves se libèrent dans le sang de leurs geôliers espagnols. Mais le bateau est arraisonné au large des côtes américaines et les malheureux emprisonnés dans l’attente d’un procès. Faut-il les remettre aux autorités espagnoles ? Les libérer ? 

Dès les années 1980, Steven Spielberg a fait de l’Histoire un champ d’examen fertile des traumatismes qui ont façonnés le XIXe et le XXe siècles. En son temps, l’exemplaire destinée des mutinés de « La Amistad » a fini par incarner les enjeux liés à l’esclavage, aux États-Unis comme ailleurs. Le film, lui, ambitionne de faire la synthèse de ces enjeux, mais aussi de les inscrire dans une vaste fresque qui va des côtes de Sierra Leone aux salles d’audiences de la Cour Suprême, via le Passage du milieu, Cuba et les prisons du Connecticut. Une odyssée aux résonances planétaires, un film de procès signé Spielberg.

 

À PARTIR DE LA 2nde 

NOTIONS CLÉS 

  • L’esclavage aux États-Unis
  • 1808-1820 : de l’interdiction de la traite (États-Unis) au Compromis du Missouri
  • Le mouvement abolitionniste américain
  • 1839-1842 : le parcours des esclaves de « La Amistad »
  • Les révoltes d’esclaves aux États-Unis
  • Nord et Sud : deux modèles de société antagonistes