Comrades

Comrades

Comrades

Bill Douglas

1986

183 min.

Blu Ray

1834. Des ouvriers agricoles du Dorset, las d’être exploités, se constituent en syndicat afin d’obtenir des salaires décents. Mais les autorités ne l’entendent pas ainsi et dans leur bras de fer avec les syndicalistes, elles obtiennent leur déportation en Australie, aux travaux forcés. Pour l’histoire, ces inconnus vont devenir « les martyrs de Tolpuddle »…

Le regard de l'historien du cinéma

Cette fresque ambitieuse est la dernière œuvre de la courte carrière de l’Écossais Bill Douglas. Elle s’attache au destin des « martyrs de Tolpuddle », ouvriers agricoles du Dorset dont le procès et la déportation en Australie en 1834 constitue un épisode important de l’histoire du syndicalisme anglais. Dans un souci de véracité, Douglas confie les rôles principaux à des inconnus et ceux des représentants des classes dominantes à des stars. L’historien du pré-cinéma qu’était aussi Bill Douglas introduit le personnage du lanterniste, figure empruntée à la culture populaire mais aussi double du cinéaste. Par son intermédiaire, Douglas interroge la place du spectateur et met en perspective le travail de mémoire accompli par le film. Enfin, le choix de privilégier le quotidien des ouvriers plutôt que les scènes spectaculaires ou dramatiques nous invite à regarder l’histoire autrement que comme le récit des faits et des dates et à nous intéresser aux mentalités et à la culture des vaincus. En 1987,  entrait forcément en résonance avec l’écrasement du mouvement des mineurs par le gouvernement de Mme Thatcher, bien qu’il s’agisse là d’une coïncidence (le projet remontait à 1979).

« On a pu s'interroger sur les raisons qui ont poussé Bill Douglas à mettre en scène cet épisode de l'histoire britannique : contexte social et politique, sensibilité idéologique, volonté d'aller à contre-courant ? Il y a un peu de tout cela dans sa démarche, mais il y a surtout l'aboutissement d'un souhait ancien : mettre en scène l'histoire d'inconnus. Bien sûr, ces laboureurs, parce qu'ils ont essayé de constituer une forme primitive de syndicat, ont été étudiés, et leur lutte exemplaire a été mise en mots. Mais, et c'est révélateur d'une domination sociale, cela n'a jamais été réalisé de leur point de vue. Et c'est cette formidable zone d'ombre qui a séduit Douglas. C'est la possibilité d'une œuvre, l'écriture d'un scénario qui vont lui permettre de s'approprier ces inconnues pour y insuffler son esthétique, ses considérations, sa poétique. […] C'est toute la thèse de Comrades : mettre sur un même plan l'émergence d'une classe paysanne organisée et consciente de ses intérêts et l'émergence d'une multitude de systèmes techniques d'animation [qui vont mener à invention du cinématographe – NDLR]. Tout cela dans un mouvement dialectique où ces deux formes, l'image et l'organisation, se constituent, se nourrissent, s'opposent et s'alimentent : les descendants des laboureurs iront au cinéma... parce que l'organisation initiée par les anciens leur aura donné la volonté de se dépasser, de penser à autre chose, à un ailleurs. » – DVDClassik

 

 

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Bill Douglas

Année

1986

Durée

183 minutes

Date Sortie française

mer, 07/23/2014 - 12:00

Auteur(s) / Scénario

Bill Douglas

Version langue

VOSTF

Détails

Interprètes

Keith Allen (James Hammett), Dave Atkins (le contremaître), Stephen Bateman (Tom Stanfield), Katy Behean (Sarah Loveless), Shane Briant (le lieutenant Mann)…

Montage

Alan Bell

Couleur

Couleur

Distributeur

Park Circus

Musique

David Graham, Hans Werner Henze

Son

Alan Bell

Producteur(trice)

Simon Relph

Pays

GB

Le programme 2017

Tout le programme du festival 2017 en PDF

Télécharger le programme

Comrades

  • Lundi 20 novembre 2017 - 10 h 15

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Comrades

  • Samedi 25 novembre 2017 - 16 h 20

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne