Comment j'ai gagné la guerre

Comment j'ai gagné la guerre

Comment j'ai gagné la guerre

How I Won the War

Richard Lester

1967

109 min.

DVD

Le lieutenant Goodbody, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale, se remémore ses « exploits » de soldat – des faits d’armes peu brillants que lui seul entrevoit sous un jour positif. À la tête d’un bataillon hétéroclite et inefficace, Goodbody a autant de mal à mener ses hommes qu’à convaincre sa hiérarchie de son aptitude au commandement…

« La présence de John Lennon dans un rôle important, des dialogues grinçants et des gags loufoques dès la fin du générique... Comment j'ai gagné la guerre donne le ton très rapidement : le long métrage de Richard Lester est l'anti-film de guerre par excellence. Une comédie se déguisant en “film de soldats” pour mieux crier son pacifisme et rire de l'armée, des manipulations politiques, du comportement viril des hommes dès qu'on leur met une arme entre les mains. Un rire anglais et, au vu du sujet, forcément noir. 

La réussite principale de Comment j'ai gagné la guerre se situe sans conteste dans l'écriture des personnages, la capacité de Richard Lester, aidé par son scénariste Charles Wood, à nous faire différencier chacun d'eux, leur donner un caractère, une vie propre. De Goodbody (Michael Crawford), lieutenant inexpérimenté haï par ses hommes comme un premier de la classe au colonel Grapple (Michael Hordern), revenant inlassablement dans le récit sans qu'on l'y invite, le cinéaste bâtit essentiellement son film autour des personnages. Aucune psychologie, mais un portrait très réussi de leur quotidien et leur vie en communauté (la façon dont ils vont se liguer jour après jour contre leur chef est l'une des plus belles idées du film). En les enfermant littéralement dans le désert égyptien, les faisant tourner en rond, les laissant marcher au milieu de mines ou à quelques mètres de camps allemands, le réalisateur américain va rendre son film de plus en plus fou, les réactions de ses soldats de plus en plus incohérentes : Goodbody demandant à ses hommes de faire des pompes dans un champ de mines ou l'un d'eux, tournant son regard vers nous et demandant à la caméra de “se tirer”. 

Par le traitement de ses personnages, Lester met donc dans le mille. Un élément vient pourtant parasiter ce sans faute. En effet, le personnage de John Lennon, Gripweed, va réussir à rendre bancale la construction même du film. Le réalisateur avait déjà fait tourner deux fois le Beatles, dans Help et A Hard day's Night, et le rôle de Lennon dans Comment j'ai gagné la guerre n'a en lui-même rien de scandaleux. Parfaitement intégré à la bande de soldats paumés, assez bien incarné par l’icône anglaise, Gripweed ne fait pas tache dans cette équipe de bras cassés. Tête en l'air de la bande, il contribue même à la légèreté des scènes de combat déjantées du film. Pourtant, quand Lester décide de le faire mourir, il cesse d'être Gripweed et redevient un Beatles. Touchant la plaie à son ventre, il s'adresse à la caméra pour y déclamer un grandiloquent « Je savais que ça allait arriver. Vous le saviez aussi. ». Oui, le film commençait à nous le murmurer depuis plusieurs scènes : tout ça est peut-être plus sérieux que l'on ne l'aurait cru. » – Il était une fois le cinéma

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Richard Lester

Année

1967

Titre original

How I Won the War

Durée

109 minutes

Date Sortie française

mer, 02/14/1968 - 12:00

Auteur(s) / Scénario

Charles Wood

Version langue

VOSTF

Détails

Interprètes

Michael Crawford (le lieutenant Goodbody), John Lennon (Gripweed), Roy Kinnear (Clapper), Lee Montague (Transom), Jack MacGowran (Juniper)…

D'après

D'après le roman de Patrick Ryan

Montage

Leslie Hammond

Couleur

Couleur

Distributeur

Park Circus

Musique

Ken Thorne

Son

Leslie Hammond

Producteur(trice)

Richard Lester

Pays

GB

Le programme 2017

Tout le programme du festival 2017 en PDF

Télécharger le programme

Comment j'ai gagné la guerre

  • Lundi 20 novembre 2017 - 11 h 15

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Comment j'ai gagné la guerre

  • Samedi 25 novembre 2017 - 11 h 00

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne