Capitaine Blood

Capitaine Blood

Capitaine Blood

Captain Blood

Michael Curtiz

1935

119 min.

35 mm

1684. Injustement arrêté et condamné pour trahison, le docteur Peter Blood est banni d’Angleterre et vendu comme esclave à la Jamaïque. Acheté par la nièce du colonel Bishop, un planteur influent, Blood ne rêve que d’évasion. Il en a l’opportunité lorsqu’un vaisseau espagnol attaque Port-Royal. Blood s’en empare et prend le large pour écumer les mers…

« L’année 1934 marque le grand retour des pirates sur les écrans de cinéma. Après une vague de films réalisés pendant les années 20, les principaux studios engagent la production de leurs remakes en version parlante. Flemming ouvre le bal avec une adaptation très picaresque de L’Ile au Trésor et remporte un vif succès public. C’est ensuite au tour des Révoltés du Bounty (Frank Lloyd, 1935, cf. p. 113) dont les recettes font le bonheur de la MGM. Décidés à obtenir leur part du gâteau, les frères Warner mettent en chantier plusieurs projets parmi lesquels Capitaine Blood d’après le roman de Rafael Sabatini.

La Warner en confie la réalisation à un jeune cinéaste immigré depuis peu aux États-Unis, Michael Curtiz. Débarqué en Californie en 1926, le réalisateur d’origine hongroise n’a jusque-là mis en scène que des films à budget moyen parmi lesquels on peut retenir 20,000 Years in Sing Sing avec Spencer Tracy et Bette Davis. Fort de son expérience acquise en Hongrie puis dans les studios, Curtiz fait alors figure de jeune premier aux dents longues. Le scénario est confié à Casey Robinson qui signe une adaptation extrêmement fidèle à l’œuvre de Sabatini. Robinson, que l’on connaît pour son travail d’écriture sur plusieurs mélodrames, accentue l’histoire d’amour entre Blood et Arabella Bishop. Sous sa plume, le récit de Sabatini se transforme en romance d’aventure idéalement rythmée et servie par des dialogues remarquables.

Le Peter Blood interprété par Flynn est un homme que les évènements ont métamorphosé en héros. Courageux, intrépide, guidé par une morale sans faille, il défend des valeurs qu'on peut estimer désuètes. Cependant, si l’on fait abstraction du cynisme propre à notre époque, force est de constater que le plaisir d’assister aux aventures de ce capitaine au grand cœur demeure intact. Voir et revoir notre Blood s’escrimer avec ses adversaires, haranguer ses hommes et séduire sa belle replonge avec délectation le spectateur dans les souvenirs de l'enfance ! Curtiz impose un style qui lui permettra de régner sur le box office pendant près de 20 ans. Alliant une fluidité des mouvements à une précision diabolique, le cinéaste occupe l’espace comme peu savent le faire et insuffle au film une énergie permanente. Chez Curtiz, il y a également une puissance de la narration qui n’est pas sans évoquer Raoul Walsh. Ses héros, constamment tournés vers l’avant, semblent littéralement projetés dans le récit, entraînant le spectateur dans un tourbillon d’aventures. Enfin, est-il utile de rappeler les immenses succès que furent, pour Curtiz, L’Aigle des Mers (cf. p. 66), Les Aventures de Robin des Bois (cf. p. 71), La Piste de Santa Fé ou Casablanca ? Capitaine Blood fait assurément partie des films entrés au Panthéon du Septième Art !» – DVD Classik

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Michael Curtiz

Année

1935

Titre original

Captain Blood

Durée

119 minutes

Date Sortie française

jeu, 02/20/1936 - 12:00

Auteur(s) / Scénario

Casey Robinson

Version langue

VOSTF

Détails

Interprètes

Errol Flynn (Peter Blood), Olivia de Havilland (Arabella Bishop), Lionel Atwill (le colonel Bishop), Basil Rathbone (Levasseur), Ross Alexander (Jeremy Pitt)…

D'après

D'après le roman de Rafael Sabatini

Montage

George Amy

Couleur

N&B

Distributeur

Warner

Musique

Erich Wolfgang Korngold

Son

C.A. Riggs

Producteur(trice)

Harry Joe Brown, Gordon Hollingshead

Pays

USA

Le programme 2017

Tout le programme du festival 2017 en PDF

Télécharger le programme

Capitaine Blood

  • Lundi 20 novembre 2017 - 15 h 00

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Capitaine Blood

  • Lundi 27 novembre 2017 - 18 h 00

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne