La musique pop à l'heure du Swinging London

La musique pop à l'heure du Swinging London

La musique pop à l'heure du Swinging London

Débat

90 min.

Le 15 avril 1966, Time magazine consacrait Londres comme la « Swinging City ». Sur la couverture, les Who, les Rolling Stones, la Rolls Royce rose de John Lennon et les lumières de Piccadilly côtoyaient des symboles traditionnels de la capitale britannique comme Big Ben, un bus à impériale rouge et les fameux bonnets à poils des Grenadier Guards. Depuis deux ans déjà, les groupes britanniques dominaient le marché du disque international. Emmenés par les Beatles, ils avaient même réussi l’impensable en détrônant les artistes américains aux premières places de leurs propres hit-parades. Toutefois, à en croire Time magazine, l’emprise du Royaume-Uni sur la culture populaire occidentale ne se limitait plus à la musique. Après l’austérité des années d’après-Guerre et la fin des derniers rationnements, alors même qu’elle venait de perdre son statut de capitale de l’Empire britannique, Londres faisait désormais figure de capitale mondiale de la mode, des arts et du cinéma. Cette intervention revient sur ce qui a souvent été décrit comme l’âge d’or de la culture (et, plus encore, de la musique) pop britannique.

 

Avec

Olivier JULIEN

Olivier Julien

Maître de conférences d’histoire et de musicologie des musiques populaires à l’université Paris-Sorbonne. Il a soutenu une thèse de doctorat sur le son Beatles (en 1999) et a contribué à plusieurs publications spécialisées sur la musique en France et à l’étranger. Membre de plusieurs comités de lecture et scientifiques, notamment de Volume ! La revue des musiques populaires et Audio/Visual : Journal of Cultural Media Studies, expert pour la Commission « Arts » du CNL, il a dirigé l’ouvrage collectif international Sgt. Pepper and the Beatles : It Was Forty Years Ago Today (récompensé en 2009).

Le programme 2017

Tout le programme du festival 2017 en PDF

Télécharger le programme

La musique pop à l'heure du Swinging London

  • Samedi 25 novembre 2017 - 20 h 30

  • Cinéma Jean Eustache
  • En présence de Olivier Julien