Grand entretien avec Patricio Guzmán

Patricio Guzman

Grand entretien avec Patricio Guzmán

Conférence inaugurale

60 min.

Visage majeur du cinéma chilien, Patricio Guzmán n’a cessé, en près de 50 ans de carrière et une vingtaine de films, de se faire le témoin des événements et soubresauts politiques de son pays natal. Artiste engagé et inlassable passeur de l’histoire de ce pays qu’il a fui en 1973, chassé par le coup d’État d’Augusto Pinochet, Patricio Guzmán étudie le cinéma à Madrid avant de livrer son premier coup d’éclat : La Bataille du Chili, une trilogie documentaire sur le gouvernement de Salvador Allende pour laquelle il collabore avec Chris Marker. Cette œuvre lui vaut plusieurs récompenses internationales et fonde les bases de son cinéma. Expatrié à Paris, il reste très attaché à son pays et réalise de nombreux documentaires sur le Chili du XXe siècle : Chili, la mémoire obstinée (1997), Le Cas Pinochet (2001), Salvador Allende (2004)... En 2010, il entame une somptueuse trilogie consacrée à la géographie et à l’histoire du Chili, avec Nostalgie de la lumière puis Le Bouton de nacre (2015) et La Cordillère des songes (2018), récompensé par l’Œil d’or du meilleur documentaire au festival de Cannes. Invité en 2019 par l’université Bordeaux Montaigne pour y recevoir le titre de Docteur honoris causa, Patricio Guzmán a également créé FIDOCS, le Festival du documentaire de Santiago du Chili. – V. Courgeon

Avec

Patricio Guzman

Patricio Guzmán

Patricio Guzmán est né en 1941 à Santiago du Chili. Il a étudié à « l’Ecole Officielle de l’Art Cinématographique», à Madrid. Il dédie sa carrière au film documentaire. Ses films, présentés dans de nombreux festivals, sont reconnus internationalement.

Entre 1972 et 1979, il réalise La Bataille du Chili, une trilogie de cinq heures sur le gouvernement de Salvador Allende et sa chute. Ce film fonde les bases de son cinéma. La revue nord-américaine CINEASTE le nomme parmi « les dix meilleurs films politiques du monde ».

Après le coup d’État de Pinochet, il est arrêté et enfermé pendant deux semaines dans le Stade National, où il est menacé à plusieurs reprises par des simulacres d’exécution. En 1973, il quitte le Chili et s’installe à Cuba, puis en Espagne et en France, mais reste très attaché à son pays et son histoire.

Il préside le Festival International de Documentaire à Santiago du Chili (FIDOCS) qu’il a créé en 1997.

La Cordillère des songes, présenté en sélection officielle au Festival de Cannes 2019, clôt une trilogie débutée avec Nostalgie de la lumière (Cannes 2010) et Le bouton de nacre (Berlin 2015).

Clément Puget

Maître de conférence à l'université Bordeaux Montaigne.

Grand entretien avec Patricio Guzmán

Le programme du Festival 2019

Tout le programme du Festival 2019

Télécharger le programme