Vie et destin du Livre noir. La destruction des Juifs d'URSS

Vie et destin du Livre noir. La destruction des Juifs d'URSS

Vie et destin du Livre noir. La destruction des Juifs d'URSS

Guillaume Ribot

2020

92 min.

VF

Exclusivement composé d’images d’archives rares et de films de fiction soviétiques, Vie et Destin du Livre noir retrace l’histoire tragique d’un livre singulier, le Livre noir. Il s’agit d’un document unique, parfaitement informé, d’après un travail de collecte de sources sur le terrain, consacré exclusivement à la Shoah, notamment en URSS. Il a été rédigé, pendant la guerre même, par trente-huit auteurs soviétiques, réunis autour des célèbres écrivains et correspondants de guerre Ilya Ehrenbourg et Vassili Grossman et de Solomon Mikhoels, le directeur star du Théâtre Juif de Moscou. Un véritable mémorial de plus de mille pages qui rappelle le sort tragique de près de trois millions d’hommes, de femmes et d’enfants juifs abattus, brûlés, pendus, noyés, enterrés vifs après que les Allemands ont envahi l’Union Soviétique en juin 1941. Le livre connut le destin tragique de ses auteurs. Alors qu’il en avait accepté le principe en 1943, Staline, habité par un antisémitisme de plus en plus paranoïaque, intervint en personne après-guerre, pour que l’ouvrage ne soit pas imprimé. Ses auteurs seront pour la plupart arrêtés, emprisonnés, torturés et exécutés dans la prison de la Loubianka. Une véritable chape de plomb s’abattra sur toute l’entreprise pendant plus d’un demi-siècle. Il faudra attendre l’implosion de l’URSS, au début des années 90, pour que le manuscrit réapparaisse miraculeusement des archives du KGB. On a longtemps fait de la Pologne l’épicentre du désastre ; on oublie que près de la moitié des victimes du génocide ont, en fait, été assassinées en territoire soviétique. Pourquoi l’a-t-on oublié ? Pourquoi cette amnésie alors qu’on semble tout connaître et tout savoir de la Shoah ? Porté les voix intimes de Vassili Grossman, Ilya Ehrenbourg et Solomon Mikhoels, ce documentaire éclaire précisément à la fois ce fait majeur de l’histoire contemporaine et les raisons de son oubli jusqu’à aujourd’hui. L’histoire du Livre noir est une histoire de terreur et d’amnésie. Un éclairage essentiel sur la Shoah et sur l'antisémitisme d’État d’un autre grand régime totalitaire du XXe siècle, celui de l’URSS.

Biographie du réalisateur(rice)

Guillaume Ribot

Guillaume Ribot

Guillaume Ribot est réalisateur-auteur-photographe. Après des études en photographie et en histoire de l’art, il s’est consacré à la photographie de presse. Depuis plus de 20 ans, il consacre la plus grande part de son travail à la reperésentation de la mémoire.

Parmi ses réalisations documentaires :

  • 2019 : Vie et destin du Livre Noir
  • 2016 : Treblinka – Je suis le dernier Juif
  • 2014 : Le cahier de Susi

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Guillaume Ribot

Année

2020

Durée

92 minutes

Auteur(s) / Scénario

Antoine Germa et Guillaume Ribot - Documentaliste : Véronique Nowak - Conseiller scientifique : Tal Bruttmann

Détails

Montage

Svetlana Vaynblat

Couleur

Couleur et N&B

Production

Les Films du Poisson

Musique

Eric Capone

Producteur(trice)

Yaël Fogiel, Laetitia Gonzalez, Estelle Fialon

Pays

France

Avec le soutien de

la Région Île-de-France en partenariat avec le CNC, de la région Auvergne-Rhône-Alpes avec la participation du CNC, de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, de la PROCIREP - Société des Producteurs et de l’ANGOA, du Ministère des armées – Secrétariat général pour l’administration - Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives - Avec la participation du Centre national du cinéma et de l’image animée, de Mediawan Thematics pour Toute L'Histoire, de France Télévisions

Critiques

Vie et destin du Livre noir. La destruction des Juifs d'URSS

Le programme du Festival 2019

Tout le programme du Festival 2019

Télécharger le programme