Un Homme pour l'éternité

Un Homme pour l'éternité

Un Homme pour l'éternité

A Man for All Seasons

Fred Zinnemann

1966

120 min.

DVD

Sous le règne d'Henry VIII. La controverse grandit entre le roi, décidé à rompre avec Rome pour pouvoir divorcer et se remarier, et son chancelier de l'Echiquier, Thomas More, fervent catholique rebuté par ce qu'il considère comme une hérésie. More finit par renoncer à sa charge, mais le roi est déterminé à obtenir son approbation morale…

C’est le producteur Mike Frankovich qui attira l’attention de Fred Zinnemann sur la pièce de Robert Bolt. Ce dernier, rapidement contacté par le cinéaste, s’avéra en mesure d’écrire une adaptation pour le grand écran en à peine cinq semaines. Mais le studio Columbia se montrait réticent à produire le film, malgré le succès initial de la pièce. Dans le sillage de l’onde de choc provoquée par Cléopâtre de Joseph Mankiewicz (1963), le studio était d’avis que les films en costumes ne faisaient plus recette. Par ailleurs le script contenait peu d’action (mais des dialogues surabondants), sans même parler d’une « vraie » histoire d’amour. Pire que tout, le casting pour lequel Fred Zinnemann luttait pied à pied, ne s’appuyait sur aucune vedette – ni même aucun acteur familier du public américain. C’est la relative modicité du budget qui sauva le projet, qui échappa par la même occasion, pour le plus grand bonheur de Zinnemann, à l’attention de ses financeurs. Le cinéaste bénéficia donc finalement d’une grande liberté. L’une de ses audaces tient au choix de Paul Scofield pour incarner Thomas More – ou plutôt pour reprendre un rôle que celui-ci avait tenu aussi bien sur la scène londonienne qu’à Broadway. À sa sortie sur les écrans américains en décembre 1966, Un homme pour l’éternité fut littéralement encensé par la critique. Le film dont la Columbia était persuadée de l’échec programmé allait remporter pas moins de six Oscars, dont celui du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur comédien (Paul Scofield, donc), du meilleur scénario et de la meilleure photographie ! 

« Le film de Fred Zinnemann (Le Train sifflera trois fois, Tant qu’il y aura des hommes) doit d’abord sa réussite et son succès à ses dialogues brillants, parfois amusants, toujours très justes, qui illustrent parfaitement la pensée de Thomas More, l’honnêteté et la droiture de sa conscience, ainsi que l'étonnante synthèse entre humanisme et christianisme qu’il incarne, dans sa fidélité conjointe à son roi et à sa foi.

Car c’est ici le récit d’un dilemme que fait Zinnemann. Si More prend parti pour l’Eglise contre le roi, et maintient sa position envers et contre tout, il n’oblige personne à le suivre, non par faiblesse ou crainte de se fourvoyer, mais par souci de n’engendrer nulle opposition au roi, souverain légitime et protecteur de la loi, loi qui structure la société de manière fondamentale.

On ne peut qu’être fasciné par l’abnégation, la soumission exemplaire, ainsi que l’éloquence de More, qui le poussent à clore son procès par un plaidoyer poignant dans lequel il dénonce les traîtrises dont il a fait l’objet, rendant éloquente l’absence de réaction de ses adversaires. – Sens critique

 

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Fred Zinnemann

Année

1966

Titre original

A Man for All Seasons

Durée

120 minutes

Date Sortie française

mer, 05/03/1967 - 12:00

Auteur(s) / Scénario

Robert Bolt

Version langue

VOSTF

Détails

Interprètes

Paul Scofield (Thomas More), Wendy Hiller (Alice More), Robert Shaw (le roi Henry VIII), Leo McKern (Thomas Cromwell), Orson Welles (le cardinal Wolsey)…

D'après

D'après la pièce de Robert Bolt

Direction photographie

Ted Moore

Montage

Ralph Kemplen

Couleur

Couleur

Distributeur

Park Circus

Musique

Georges Delerue

Son

Buster Ambler, Bob Jones

Producteur(trice)

Fred Zinnemann

Pays

Etats-Unis

Le programme 2017

Tout le programme du festival 2017 en PDF

Télécharger le programme

Un Homme pour l'éternité

  • Jeudi 23 novembre 2017 - 15 h 30

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Un Homme pour l'éternité

  • Samedi 25 novembre 2017 - 18 h 30

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne