Passeport pour Pimlico

Passeport pour Pimlico

Passeport pour Pimlico

Passport to Pimlico

Henry Cornelius

1949

84 min.

DCP

Dans le quartier de Pimlico, à Londres. Dans une cave enterrée jusqu’alors et mise au jour par l’explosion accidentelle d’une bombe, on retrouve un manuscrit du XVe siècle. Il s’agit d’une charte en faveur du roi de France Charles VII. Jamais révoqué, le document rattache de fait Pimlico à la Bourgogne, plongeant le quartier au cœur d’un conflit avec la Couronne britannique…

« Réalisateur peu prolifique, Henry Cornelius a cinq films à son actif, des comédies de bonne tenue parmi lesquelles se distingue particulièrement Geneviève, en 1953. C’est le studio Ealing qui lui donne l’occasion de faire ses premières armes, avec Passeport pour Pimlico, qui tient une place de choix dans la série des comédies qui font, aujourd’hui encore, la réputation du studio londonien. Compendium des valeurs humanistes et bon enfant attachées au studio, Passeport pour Pimlico sort alors que l’après-guerre anglaise déchante : l’utopie, née de la victoire contre l’Allemagne, n’est plus si convaincante, et les tensions sociales, liées à la grande pauvreté d’une part de la population et au rationnement toujours pesant, s’exacerbent. L’utopie Pimlico tente d’offrir une alternative crédible : à défaut, celle-ci est tout à fait charmante. Michael Balcon, alors à la tête des studios Ealing, voulait y voir « une pause agréable dans le cours normal des évènements ». L’aspect très feuilletonnesque de l’argument est sans nul doute parfaitement légitime, dans ce cas.

Face aux utopistes souriant de Pimlico-Bourgogne, les représentants de la couronne (dont Basil Radford, habitué des rôles de vieilles badernes, cf. son personnage dans Whisky à gogo !) constituent l’ennemi, un ennemi divisé en ministères, tous préoccupés de refiler la patate chaude aux officiels voisins. Après tout, la révolte de Pimlico est des plus difficile à réprimer : à ces gens ont été rendues la dignité et la joie de vivre. Nul doute qu’une telle utopie parlait-elle particulièrement aux Londoniens de l’époque : elle est également l’expression d’une forme de candeur chez Ealing. En effet, le studio va, au fil des années, capitaliser sur son côté anarchiste-gentleman pour finir par tenir un discours un tantinet réac. Mais pour l’instant, rien de tout cela : en république séparatiste de Pimlico, on se prend à rêver.

Avec un sens du pastiche délicat, Henry Cornelius s’amuse à mettre son film en scène selon les codes du cinéma néoréaliste. Au milieu des ruines, il capture avec légèreté des moments dont on perçoit pourtant bien le poids quotidien : ainsi, le film est-il dédié en préambule à une carte de rationnement, soigneusement placée au centre d’une couronne mortuaire. Cornelius soutient avec force son propos : faire contre mauvaise fortune, bon cœur. Aussi le film va-t-il se concentrer avant tout sur des portraits plus ou moins pittoresques : la marchande de vêtements accédant aux responsabilités, le banquier brimé trouvant son courage, le bookmaker agissant enfin au grand jour… Henry Cornelius et le scénariste T.E.B. Clarke [Au cœur de la nuit, À cor et à cri, De l’or en barres, Tortillard pour Titfield…) savent créer des moments touchants et inattendus, où ressortent une humanité rêvée. » – Critikat

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Henry Cornelius

Année

1949

Titre original

Passport to Pimlico

Durée

84 minutes

Date Sortie française

Mercredi 7 décembre 1949

Auteur(s) / Scénario

T.E.B. Clarke

Version langue

VOSTF

Détails

Interprètes

Stanley Holloway (Arthur Pemberton), Betty Warren (Connie Pemberton), Barbara Murray (Shirley Pemberton), Paul Dupuis (le duc de Bourgogne), John Slater (Frank Huggins)…

Direction photographie

Lionel Banes

Montage

Michael Truman

Couleur

N&B

Distributeur

Tamasa

Musique

Georges Auric

Son

Arthur Bradburn

Producteur(trice)

Michael Balcon

Pays

Grande Bretagne

Le programme 2018

Tout le programme du festival 2018 en PDF

Télécharger le programme

Passeport pour Pimlico

  • Samedi 25 novembre 2017 - 16 h 20

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Passeport pour Pimlico

  • Dimanche 26 novembre 2017 - 14 h 30

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne