Omul Rosu (L'Homme Rouge)

Omul Rosu (L'Homme Rouge)

Omul Rosu (L'Homme Rouge)

Mugur Varzariu

2019

65 min.

VOSTF

Petre Ignatencu, citoyen roumain, considère que la fin du communisme dans son pays il y a 30 ans fut une regrettable erreur. Depuis des années, cet ancien agent de la Securitate, désormais chauffeur de taxi, fleurit les tombes des anciens chefs de la Roumanie communiste. Aujourd’hui, il espère ressusciter officiellement le Parti communiste roumain, et en prendre la tête…
 
Le 31 décembre, au volant de son modeste taxi sur un parking de Bucarest, Petre Ignatencu enregistre une vidéo pour adresser ses vœux de bonne année au nom du « Parti communautaire roumain ». Ce groupuscule, le chauffeur de taxi âgé d’une soixantaine d’années, canoéiste à ses heures et nostalgique du régime des Ceausescu, le conçoit comme un tremplin qui lui permettra de reprendre un jour le flambeau du « véritable » Parti Communiste Roumain désormais déchu. Un rêve partagé avec de rares supporters, qui se donnent rendez-vous sous la neige pour fleurir les tombes des anciens dirigeants - Ceaucescu en tête - commémorer les grandes dates anniversaires de la Roumanie communiste, ou communier – dans un ennui certain et dans une pièce décorée aux couleurs de la révolution cubaine - aux notes d’une version modernisée d’Hasta Siempre sur smartphone. L’ancien agent de la securitate multiplie les prises de paroles, ce qu’il semble apprécier, remplit son coffre de couronnes de fleurs en prévision des prochaines cérémonies, et gère les conflits avec les autres groupuscules qui se disputent les miettes et le nom du « vrai » parti communiste. Un boulot à temps plein, somme toute... Celui qui se verrait bien en haut de l’affiche d’un parti revigoré ne ménage pas ses efforts, semble insensible à ce qui ressemble à un combat d’arrière-garde, ingrat, solitaire et totalement surréaliste. Il rayonne quand, ayant enfin réussi à s’inviter à l’ambassade de Corée du Nord, il en profite pour lancer l’idée d’un événement autour de la gastronomie coréenne, tout en essayant de vendre les ustensiles de cuisine que distribue sa femme…

Biographie du réalisateur(rice)

Mugur Varzariu

Mugur Varzariu

Après avoir travaillé dans le marketing et la gestion des marques, il décide de changer de direction professionnelle en 2010 et de se consacrer à la photographie, travaillant notamment pour l’Associated Press et Getty Images. Son travail s’articule notamment autour de la société roumaine actuelle, et de la cause des Roms de son pays, comme témoin et photographe documentaire. Il a par exemple travaillé pour Le Monde des Religions, pour Wired Magazine, The Economist, The New York Time, Marianne, Vice, The Guardian.

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Mugur Varzariu

Année

2019

Durée

65 minutes

Auteur(s) / Scénario

Mugur Varzariu

Détails

Direction photographie

Bogdan Bogatu, Mugur Varzariu, Razvan Dima

Montage

Sorin Stuparu

Couleur

Couleur

Production

Kinotopia S. R. L

Son

Mugur Varzariu, Bogdan Bogatu, Nicu Comarzan

Producteur(trice)

Bogdan Muresanu, Adriana Bumbes, Mugur Varzariu, Dan Burlac

Pays

Roumanie

Critiques

Omul Rosu (L'Homme Rouge)

  • Samedi 23 novembre 2019 - 16 h 15

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Le programme du Festival 2019

Tout le programme du Festival 2019

Télécharger le programme