Notre-Dame du Nil

Notre dame du nil

Notre-Dame du Nil

Atiq Rahimi

2019

90 min.

VOSTF

Film d’ouverture du Festival international du Film de Toronto 2019

Rwanda, 1973. Dans le prestigieux institut catholique  Notre- Dame du Nil, des jeunes filles rwandaises étudient pour devenir l’élite du pays. Mais aux quatre coins du pays comme au sein de l’école grondent des antagonismes profonds, qui changeront à jamais le destin de ces jeunes filles et de tout le pays..

Elles sont censées « devenir de bonnes citoyennes et de bonnes chrétiennes », mais elles seront happées dans le tourbillon d’une histoire de terre et de sang au cœur de l’Afrique. Avec Notre-Dame du Nil, le cinéaste franco-afghan Atiq Rahimi a choisi un angle original pour aborder le sujet du génocide rwandais de 1994. En adaptant (avec Ramata Sy) le roman éponyme de Scholastique Mukasonga, le réalisateur de Terre et cendres et de Syngué Sabour – Pierre de patience a décidé de remonter en 1973, aux sources de la violence interethnique qui fera plus de 800 000 morts dans le « pays des mille collines » 21 ans plus tard. Un déferlement de barbarie que le film relie aussi au passé colonial d’un territoire dont la jungle sublime et paisible est aussi une zone de volcans, à l’image des jeunes filles protagonistes du récit dont l’innocence sera sacrifiée sur l’autel de la haine. Niché dans la nature, l’institut catholique Notre- Dame du Nil, dirigée par une religieuse européenne, est un lycée d’État où sont éduqués les enfants de l’élite rwandaise. Filles de ministres ou de chef d’état-major, adolescentes déjà courtisées par des ambassadeurs, les jeunes internes sont tenues de parler en français et non en kinyarwanda, on leur enseigne l’Histoire du Vieux Continent et les bonnes manières, et leur quotidien est rythmé par des messes et par des processions non loin de là, jusqu’à la statue de Notre-Dame du Nil. Vit également dans les environs, « le Blanc », Fontenaille qui dirige une plantation et s’intéresse de très près aux légendes locales, en particulier à celle de l’ancien royaume tutsi. Une question ethnique qui interfère également dans l’organisation du lycée (un quota de places de 10% est dévolu aux Tutsis) et qui s’immisce de plus en plus dans la vie des pensionnaires. Construit en quatre parties (Innocence, Sacré, Sacrilège, Sacrifice) précédées par un prologue, Notre-Dame du Nil tisse une intrigue sur deux niveaux : le premier offre de très beaux portraits de jeunes filles qui vont peu à peu glisser vers des zones sombres ; le second est une chambre d’écho historique éclairant l’arrière- plan colonialiste des soubresauts contemporains.

Fabien Lemercier (Toronto, septembre 2019) / cineuropa.org

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Atiq Rahimi

Année

2019

Durée

90 minutes

Date Sortie française

Mercredi 5 février 2020

Auteur(s) / Scénario

Atiq Rahimi et Ramata Sy

Format de diffusion

DCP

Détails

Interprètes

Avec Santa Amanda Mugabekazi (Virginia), Albina Sydney Kirenga (Gloriosa), Angel Uwamahoro (Immaculée), Clariella Bizimana (Veronica), Belinda Rubango Simbi (Modesta), Ange Elsie Ineza (Frida), Kelly Umuganwa Teta (Goretti), Pascal Greggory (Fontenaille), Carole Trévoux (Mother superior)…

D'après

D'après d’après l’œuvre éponyme de Scholastique Mukasonga

Direction photographie

Thierry Arbogast

Montage

Hervé de Luze, Jacqueline Mariani

Couleur

Couleur

Production

 Marie Legrand et Rani Massalha, Les Films du Tambour, Dimitri Rassam et Charlotte Casiraghi, Chapter 2

Son

Dana Farzanch Pour, Ingrid Ralet, Etienne Curchod, Mathieu Cox

Costumes

Cédric Mizero

Décors

Françoise Joset

Producteur(trice)

Belga Productions, Swoon Productions, France 2 Cinéma

Pays

France Belgique Rwanda

Critiques

 

Notre-Dame du Nil

  • Mardi 19 novembre 2019 - 21 h 20

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Notre-Dame du Nil

  • Mercredi 20 novembre 2019 - 15 h 10

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Le programme du Festival 2019

Tout le programme du Festival 2019

Télécharger le programme