Meurtre dans un jardin anglais

Meurtre dans un jardin anglais

Meurtre dans un jardin anglais

The Draughtsman's Contract

Peter Greenaway

1982

108 min.

DVD

En ce bel été 1694, Neville, un peintre paysagiste réputé, est prié par Mrs. Herbert d'immortaliser son domaine. En échange de quoi il bénéficiera, en plus de sa rémunération, des faveurs de la dame. L'artiste découvre alors les motifs cachés de cet agréable contrat : le jardin devient le terrain d'un jeu de piste pervers…

Meurtre dans un jardin anglais fait incontestablement partie des films qu’il faut voir au moins deux fois pour en comprendre les enjeux et les significations réels. L’intrigue est complexe, et les dialogues, particulièrement intelligents et souvent drôles, ne l’expliquent le plus souvent qu’à travers des allusions et des références soutenues par des détails visuels symboliques, l’ensemble formant un puzzle énigmatique qui déroute forcément à la première vision ; mais qui fascine aussi, pour peu que l’on adhère à l’univers du réalisateur.

Peter Greenaway était peintre avant d’être cinéaste, et si Z.O.O (A Zed and Two Noughts), réalisé trois ans après Meurtre dans un jardin anglais, est entre autres un hommage au peintre hollandais Johannes Vermeer, The Draughtman’s Contract reflète également sa passion pour l’art pictural. C’est visible dans la photographie (de Curtis Clark) – conçue de manière à ce que de nombreux plans évoquent des peintures -, dans les détails sur la technique et l’approche du dessinateur et enfin dans l’histoire elle-même ; en effet, le film se regarde un peu comme une peinture dont on chercherait à interpréter les différents détails pour en saisir la signification globale, exactement comme dans cette séquence où Neville analyse un tableau appartenant à Mr. Herbert. De même, les détails présents dans les 12 dessins ont plusieurs sens cachés – à l’image du film dans son ensemble.

La seule compréhension de l’intrigue du film – c’est à dire les enjeux et les objectifs réels du contrat signé par le dessinateur (en cela, le titre anglais, The Draughtman’s Contract, est beaucoup plus significatif que le titre français) –, si elle est déjà peu évidente, ne suffit pas à mesurer toute la richesse d’une œuvre qui livre une véritable réflexion sur l’art et sur l’artiste. Très ironique et jouant volontiers sur les apparences – le personnage du dessinateur, s’il apparaît initialement comme le plus fourbe, se trouve être au cœur d’une machination qui le dépasse totalement –, Meurtre dans un jardin anglais nous montre avant tout un artiste (Neville) plongé dans un monde peuplé d’aristocrates vils et intéressés, qui convoitent et ne perçoivent la propriété des Herbert que pour la richesse qu’elle représente, quand le dessinateur – volontiers moqueur et surtout très arrogant – semble toutefois être le seul à l’apprécier pour sa valeur esthétique. En ce sens, on peut percevoir dans Meurtre dans un jardin anglais le constat grinçant d’une société où l’argent, la propriété, la classe sociale et les jeux de pouvoir triomphent violemment de l’art et de la beauté si chers à Peter Greenaway. Une réalité qui, bien entendu, dépasse largement le cadre de l’époque à laquelle se déroule l’intrigue du film. » – Citizenpoulpe.com

 

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Peter Greenaway

Année

1982

Titre original

The Draughtsman's Contract

Durée

108 minutes

Date Sortie française

Mercredi 15 février 1984

Auteur(s) / Scénario

Peter Greenaway

Version langue

VOSTF

Détails

Interprètes

Anthony Higgins (Mr. Neville ), Janet Suzman (Mrs. Herbert), Anne-Louise Lambert (Mrs. Talmann), Hugh Fraser (Mr. Talmann), Neil Cunningham (Mr. Noyes)…

Direction photographie

Curtis Clark

Montage

John Wilson

Couleur

Couleur

Distributeur

BFI

Musique

Michael Nyman

Son

Godfrey Kirby

Producteur(trice)

David Payne

Pays

Grande Bretagne

Le programme 2018

Tout le programme du festival 2018 en PDF

Télécharger le programme

Meurtre dans un jardin anglais

  • Vendredi 24 novembre 2017 - 21 h 10

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Meurtre dans un jardin anglais

  • Dimanche 26 novembre 2017 - 14 h 00

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne