L’Utopie des images de la Révolution russe

L'Utopie des images de la Révolution russe © Les Poissons Volants

L’Utopie des images de la Révolution russe

Emmanuel Hamon

2017

88 min.

VF

Au lendemain de la Révolution russe, un petit groupe de cinéastes émerge, animé d'un désir de création sans limites. Brûlant d'élaborer un art de la révolution, ils vont par la-même révolutionner le cinéma. Dans un pays encore en guerre et qui manque de tout, et notamment de pellicule, ces cinéastes vont expérimenter, inventer, réaliser des œuvres qui marqueront l'histoire de cet art. Avant que la censure et la reprise en main du pouvoir soviétique ne vienne briser cet élan.

Lorsqu'éclate la Révolution russe, un petit groupe d'artistes, attirés par le cinéma, va se constituer, emmenés par le poète Vladimir Maïakovski. Dans un pays marqué par la guerre et la famine, nombre de cinéastes "officiels" ont fui, emportant avec eux matériel et pellicule. Dès lors, pour ces jeunes artistes, tout est à inventer, dans une économie de moyens imposée par les circonstances.

En 1918, l'État pressent l'intérêt du cinéma, mais manque de temps pour s'en occuper, alors que l'Armée rouge se bat désormais sur plusieurs fronts. Lev Koulechov, qui a quitté sa province pour Moscou en 1916, tourne des films de genre en décors naturels, brisant les règles, comme dans Le Projet de l'ingénieur Pright. Face à la pénurie de pellicule, il expérimente, inventant de nouvelles techniques de montage.

Autour de Koulechov et d'une école du cinéma créée par l'État se constitue une petite troupe, créant librement, traitant au travers de comédies des problématiques de la révolution. Les Extraordinaires aventures de Mr West au pays des bolcheviks, se contentant d'une prise par plan, recueille un succès populaire et critique. Le Rayon de la mort, aventure futuriste, est bientôt imité par Protazanov, dans un style plus consensuel, avec Aelita, histoire d'un peuple souterrain, réduit en esclavage, se révoltant pour fonder l'Union des Républiques socialistes de Mars...

Chaque membre de l'atelier Koulechov explore désormais sa propre voie. Boris Barnet propose en 1927 dans La Jeune fille au carton à chapeau un film poétique et délicat, réinventant la direction d'acteur. Abram Room malmène la morale établie dans Trois dans un sous-sol et place la femme au centre de son propos. Et puis surgit Sergueï Eisenstein : avec La Grève, Le Cuirassé Potemkine et Octobre, celui qui voulait créer des "attractions scéniques qui secoueraient les spectateurs" fixe sur pellicule ce qui deviendra la mythologie filmée de la Révolution. Avant que le pouvoir soviétique, dans un contexte de terreur et des grands procès staliniens, ne décide de mettre au pas tous ces créateurs qui avaient, l'espace d'une décennie, mis au monde avec génie un cinéma révolutionnaire.

Biographie du réalisateur(rice)

Emmanuel Hamon

Emmanuel Hamon

Après avoir été assistant-réalisateur de Patrice Chéreau sur La reine Margot, de Maurice Pialat avec Le Garçu et de Robert Altman pour Prêt-à-porter, Emmanuel Hamon se tourne vers la réalisation, et se consacre plus particulièrement au documentaire. Il est notamment auteur-réalisateur d’un film en 2 parties, Irlande(s) l’aube d’un pays (2016), De Sarajevo à Sarajevo (2014), Maurice Papon, itinéraire d’un homme d’ordre (2010), et Une épuration française (2009). Emmanuel Hamon a aussi réalisé des portraits d’écrivains comme Jean-Philippe Toussaint et Emmanuel Carrère ou encore sur le grand intellectuel Palestinien Edward Said avec Selves and others, a portrait of Edward Said (2003). Il a par ailleurs réalisé deux court métrages, Coup de lune et Nord Sud, et prépare actuellement son premier long métrage de fiction.

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Emmanuel Hamon

Année

2017

Durée

88 minutes

Auteur(s) / Scénario

Thomas Cheysson / Conseillère historique : Natacha Laurent

Thématiques abordées par le film
Histoire
Détails

Montage

Anne Renardet, assistée de Joe Botbol et Florian Kerjouan

Couleur

Couleur et N&B

Production

Les Poissons Volants

Coproduction

ARTE France

Son

Matthieu Deniau

Pays

France

Avec le soutien de

Centre National du Cinéma et de l'Image animée, de la Procirep - Société des Producteurs et de l'ANGOA

Critiques

Le programme 2018

Tout le programme du festival 2018 en PDF

Télécharger le programme

L’Utopie des images de la Révolution russe

  • Mardi 21 novembre 2017 - 17 h 20

  • Cinéma Jean Eustache
  • En présence de Emmanuel Hamon

Réserver en ligne