Les Suffragettes

Les Suffragettes

Les Suffragettes

Suffragette

Sarah Gavron

2015

106 min.

DCP

Londres 1912. Une jeune femme issue d'un milieu modeste se retrouve engagée dans le mouvement féministe des Suffragettes et le combat pour l'obtention du droit de vote des femmes. Cette lutte s'amplifie et face à leurs revendications, les réactions du gouvernement sont très brutales. Cela fait basculer certaines d'entre elles dans la radicalité…

Le regard de l’historien 

Quoi de plus beau que de voir des femmes se mobiliser pour leurs droits politiques dans une société phallocrate ? 

La question du droit de vote féminin relevait du casse-tête en Grande-Bretagne avant 1914. Les femmes qui étaient chef de famille pouvaient en effet voter aux élections locales, mais pas (pourquoi ?) aux élections législatives. L’incongruité avait été soulignée auparavant, et le philosophe John Stuart Mill avait dès 1866 plaidé pour l’élargissement du suffrage aux femmes. 

En 1897, Millicent Fawcett avait fondé une première organisation (mouvement « suffragiste ») dont les modes d’action modérés (conférences, tracts) s’avérèrent peu efficace. Emmeline Pankhurst et sa fille Christabel, fondatrices de la Women’s Social and Political Union (1903), optèrent pour une militance active, n’excluant pas le coup d’éclat. Défilés de masse, dégradations de maisons ou de magasins, voire actions désespérées, comme Emily Davidson se jetant sous le cheval d’Edouard VII lors du derby d’Epsom en 1913. Au même moment, un mouvement féminin se mettait en place aux Etats-Unis, et tous deux étaient en étroite correspondance, chacun s’articulant par rapport à l’autre. 

Finalement, la participation des femmes à l’effort de guerre fut payé en retour. Les Britanniques âgées de plus de 30 ans (considérées alors comme « mûres » et moins susceptibles de comportements irrationnels) obtinrent le suffrage en 1918 et, finalement, femmes et hommes purent voter à partir de 21 ans en 1928.

La force du film est de montrer comment l’une d’elles, jeune ouvrière, mariée et mère de famille, va basculer du rôle d’observatrice intriguée dans l’insoumission et la révolte, perdant à la fois son travail, l’homme qu’elle aime et son jeune fils. La réalisation montre sans détour des hommes sûrs de leur bon droit, méprisants et hypocrites, souvent brutaux, un seul d’entre eux méritant notre sympathie par son soutien au combat de sa femme. La figure du chef d’atelier de la blanchisserie qui use de sa position pour abuser des ouvrières les plus jeunes est singulièrement éclairante sur la révolte de l’héroïne, qui n’hésitera pas à lui faire payer toutes les années d’humiliation qu’elle a subies. L’angle intimiste du film se mêle à la reconstitution des quartiers ouvriers, de la vie quotidienne et des conditions de travail des ouvrières de manière tout à fait saisissante. Un pan de notre histoire à mieux connaître d’urgence, qui parle d’hier pour mieux parler d’aujourd’hui ! – Michèle Hédin, Ciné-Dossiers N°1 So British ! – Festival du Film d’histoire 

 

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Sarah Gavron

Année

2015

Titre original

Suffragette

Durée

106 minutes

Date Sortie française

mer, 11/18/2015 - 12:00

Auteur(s) / Scénario

Abi Morgan

Version langue

VOSTF

Détails

Interprètes

Carey Mulligan (Maud Watts), Helena Bonham-Carter (Edith Ellyn), Meryl Streep (Emmeline Pankhurst), Brendan Gleeson (l’inspecteur Arthur Steed), Anne-Marie Duff (Violet Miller)…

Direction photographie

Eduard Grau

Montage

Barney Pilling

Couleur

Couleur

Distributeur

Pathé Distribution

Musique

Alexandre Desplat

Son

Stephen Griffiths

Producteur(trice)

Alison Owen, Faye Ward

Pays

Grande Bretagne

Le programme 2017

Tout le programme du festival 2017 en PDF

Télécharger le programme

Les Suffragettes

  • Vendredi 24 novembre 2017 - 14 h 00

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Les Suffragettes

  • Samedi 25 novembre 2017 - 21 h 10

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne