Les Gardiennes

les gardiennes

Les Gardiennes

Xavier Beauvois

2016

134 min.

VF

C’est à l’initiative de Sylvie Pialat, productrice exigeante et intuitive, que Xavier Beauvois découvre le roman d’Ernest Pérochon, Les Gardiennes, publié en 1924. Il attendra plusieurs années avant de lire et aimer cette histoire de femmes pendant la Première Guerre mondiale. Si le film de guerre a toujours intéressé le réalisateur, il préfère montrer non pas la guerre elle-même, mais ses effets sur ceux qui n’y participent pas directement, et c’est pourquoi cette histoire l'a fasciné. Car le sujet, ce sont bien les femmes à l’arrière, s’occupant de tout en l’absence des hommes, dans un monde rural dur et austère. Et la ferme où ces femmes évoluent, apparaît sous une lumière différente. La ferme incarne celle qui nourrit, protège mais aussi celle qui ordonne et qui sévit ; c'est un autre front que celui de la guerre. Comme à son habitude et aussi, de sa propre confession, pour rendre hommage aux paysan(ne)s et à leur noblesse particulière, Xavier Beauvois traduit à l’écran toute l’intensité de cet univers grâce à chaque détail qu’il soigne avec minutie et à l'empathie qu'il témoigne pour chacun des personnages. Le cinéaste avoue s'être autorisé quelques références à des tableaux de Van Gogh – pour la période où il est influencé par Millet. Au-delà de la beauté picturale de certaines scènes, la vérité du travail agricole quotidien s’impose avec force et conviction. La vérité des effets de la guerre, l'absence des hommes puis leur retour, les traumatismes et le recommencement comme avant, comme si rien n'avait changé et pourtant... Tout est dit, la petite histoire de ces gens embarquées dans la grande histoire malgré eux, l'histoire de la guerre qui, un temps, a obligé (mais aussi permis) aux femmes de prendre en main leur vie. Sans doute est-ce le résultat des recherches et du travail de préparation effectués avec les historiens qui donne au film des attraits si authentiques. C’est également la collaboration entre Sylvie Pialat et Xavier Beauvois qui a été la base d’une formidable alchimie pour restituer la véracité du texte de Pérochon à l'écran. On soulignera l’intelligence du casting : entre les personnages de la mère et de la fille interprétées respectivement par Nathalie Baye et sa fille Laura Smet, Xavier Beauvois a eu l’audace de donner le rôle principal à une nouvelle actrice (Iris Bry), véritable révélation des Gardiennes.

Biographie du réalisateur(rice)

Xavier Beauvois

Xavier Beauvois

Né en 1967 à Calais, Xavier Beauvois est passionné de cinéma dès son adolescence. C’est grâce à sa rencontre avec Jean Douchet, critique et cinéaste, qu’il décide de vivre de sa passion. Il débute en tant qu’assistant réalisateur, notamment auprès d’André Téchiné ou Manoel de Oliveira. Il réalise son premier court métrage, Le Matou en 1986. En 1991, il signe son premier long métrage, Nord. En 1995, il reçoit le Prix Jean Vigo et le Prix du Jury du Festival de Cannes pour son film N’oublie pas que tu vas mourir. Acteur à l’occasion, c’est avant tout derrière la caméra que le cinéaste se plaît : il signe Selon Matthieu (2000), Le Petit Lieutenant (2004), et en 2010, Des Hommes et des dieux, Grand Prix du Jury au Festival de Cannes et César du Meilleur film. En 2013, il réalise La Rançon de la gloire, comédie s’inspirant d’un fait divers réel : le vol du cercueil de Chaplin avec demande de rançon.

Films réalisés

  • Titre 1
  • 2012 : Oscar de ...
  • 2012 : Oscar du ...
  • Titre 2
  • 2012 : Oscar de ...
  • 2012 : Oscar du ...

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Xavier Beauvois

Année

2016

Durée

134 minutes

Date Sortie française

Mercredi 6 décembre 2017

Auteur(s) / Scénario

Xavier Beauvois, Frédérique Moreau et Marie-Julie Maille  

Format de diffusion

DCP

Thématiques abordées par le film
Histoire
Détails

Interprètes

Avec Nathalie Baye (Hortense), Laura Smet (Solange), Iris Bry (Francine), Cyril Descours (Georges), Gilbert Bonneau (Henri), Olivier Rabourdin (Clovis), Nicolas Giraud (Constant), Mathilde Viseux-Ely (Marguerite)…

D'après

D'après l’œuvre éponyme d’Ernest Pérochon

Direction photographie

Caroline Champetier

Montage

Marie-Julie Maille

Couleur

Couleur

Distributeur

Pathé

Musique

Michel Legrand 

Son

Christophe Giovanonni, Loïc Prian, Damien Boitel et Eric Bonnard

Costumes

Anaïs Romand  

Décors

Yann Mégard

Producteur(trice)

Sylvie Pialat et Benoît Quainon

Pays

France

Critiques

Source

par Nom Journaliste

Texte.

Le programme 2018

Tout le programme du festival 2018 en PDF

Télécharger le programme

Les gardiennes

  • Samedi 25 novembre 2017 - 18 h 15

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne