Le Rêve perdu de Nicolas Kazakov - 3&4

Le Rêve perdu de Nicolas Kazakov

Le Rêve perdu de Nicolas Kazakov - 3&4

Episode 3 : Natacha, Tatiana et Lena ; 4 : Les enfants de l'utopie

Daniel Leconte

1991

118 min.

VF

Bande annonce

Kazakov, le personnage principal de notre film, fut un compagnon de route de Lénine au début des années 20 et membre du parti communiste pendant plus de 65 ans. Travaillant à ZIL, une usine automobile employant 60 000 ouvriers et située au coeur de Moscou, il a traversé l'histoire de l'Union Soviétique depuis 1924 et celle de son usine. Son parcours communiste exemplaire fait de lui un symbole de l'idée du socialisme triomphant. Natacha, Tatiana et Léna sont les trois filles de Nicolas Kazakov. Elles travaillent, comme leur père, dans l'usine automobile ZIL. Ce troisième épisode met l'accent sur le point de vue de ses trois jeunes employées de cette usine "modèle" aux URSS des années 50 et 60. Une période qui se caractérise notamment par la déstalinisation, le retour des prisonniers des camps, Khrouchtchev et le "dégel", la guerre froide et Gagarine, la disgrâce de Khrouchtchev et la prise de pouvoir de Brejnev.
Ces trois femmes, loin d'éprouver la même tendresse pour le communisme que leur père, jugent de façon impitoyable ces événements. Elles sont d'ailleurs décidées à ouvrir les yeux de leur père sur l'histoire de l'URSS et profitent du traditionnel dîner de famille célébrant la révolution d'octobre, pour provoquer la confrontation.
On est en novembre 1990, peu de temps avant le coup d'état et les événements historiques qui ont étaient la conséquence inévitable. Mais une chose est sûre : le conflit qui oppose ces deux générations montre qu'un compromis entre deux mondes diamétralement opposés s'avère désormais impossible.

Partie 4 :

Nicolas Kazakov a trois filles: Natasha, Tatiana et Lena. Lui est membre du parti communiste depuis 65 ans.
Elles, en revanche, n'y ont jamais adhéré. Autant Kazakov est un fervent militant autant ses filles sont vaccinées contre ce virus "utopie" qui a contaminé des millions de soviets trop crédules.
C'est pour nous l'occasion de visiter les années 70 et 80, l'ère de Brejnev, sa corruption, sa nomenclature, ses dissidents et enfin la Perestroïka, période empreinte d'espoirs, annonciatrice du chaos.
Les soeurs Kazakov disent leurs espoirs dans les années Gorbatchev qu'elles sont en train de vivre. Tandis que Nicolas croit lui aussi en Gorbatchev, celui qui - d'après lui - devrait redonner vie au vrai communisme.
Impossible réconciliation entre la génération des communistes engagés et celle des "enfants de l'utopie", réunis ce jour là en famille.
La confrontation éclate à l'occasion de la célébration du 73ème anniversaire - et sans doute le dernier - de la révolution d'octobre.

Biographie du réalisateur(rice)

Daniel Leconte

Daniel Leconte

Réalisateur et producteur (Doc en Stock), Daniel Leconte a signé plus d'une soixantaine de documentaires comme auteur-réalisateur, dont onze films sur la Russie.

Films réalisés

Parmi ses réalisations : Refuzniks ou la liberté refusée (1982), La Deuxième vie de Klaus Barbie (1986), C'est dur d'être aimé par des cons (2008), Le Bal des menteurs (2011), L'Humour à mort (2015). Il est aussi producteur d’une dizaine de fictions et de films de cinéma dont Princesse Marie de Benoit Jacquot, et Carlos d’Olivier Assayas. Il est l’auteur de l’idée originale de ce dernier film.

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Daniel Leconte

Année

1991

Durée

118 minutes

Thématiques abordées par le film
URSS
Détails

Couleur

Couleur

Pays

France

Critiques

Tout le programme en PDF

Tout le programme du festival 2018 en PDF

Télécharger le programme