Le Jardin des Finzi-Contini

Le Jardin des Finzi-Contini

Le Jardin des Finzi-Contini

Il giardino dei Finzi Contini

Vittorio De Sica

1970

94 min.

35 mm

Au cours de l’été 1938, la jeunesse juive de Ferrare, qui s’est vu interdire l’accès aux courts de tennis, investit le palais et le terrain de tennis du domaine privé des Finzi-Contini, une famille aristocratique qui a toujours vécu à l’écart…

 

Vittorio De Sica avait connu le succès public et critique avec des films comme Le Voleur de bicyclette ou Sciuscia, et puis une traversée du désert jusqu’à la fin des années 1960… Le Jardin des Finzi-Contini arrive à point nommé en 1970, obtient l’Ours d’or à Berlin en 1971 et l’Oscar du meilleur film étranger sur un thème historique : l’imprégnation progressive du fascisme dans les couches les plus hautes de la société provinciale italienne et l’inconscience générale qui va de pair.
L’adaptation du roman de Giorgio Bassani devait, au départ, être réalisée par Valerio Zurlini, déjà préoccupé par le fascisme dans Un été violent, comme la plupart des réalisateurs italiens d’après-guerre. Mais le projet fut abandonné assez rapidement, et repris par De Sica au moment où quelques groupuscules néo-fascistes commençaient à naître dans certaines provinces. Le film est donc clairement politique, mais à la manière d’un Losey. Le régime de Mussolini puis le conflit mondial sera toujours en arrière-plan : De Sica cherche à montrer le cloisonnement d’une classe dans son propre monde, pourtant menacé de toutes parts – ils sont tous juifs – et celui des hommes dans leur aventure personnelle à l’heure où sonne le tocsin.
Le thème principal qui se développera est le déséquilibre : la joie de vivre n’y est jamais feinte mais elle est enfermée dans le souvenir pour Giorgio et Micol, amis d’enfance. Elle étudie Emily Dickinson, lui la poésie italienne. Il l’aime, elle le repousse, comme jeune garçon que l’on a connu enfant et que l’on ne prend pas vraiment au sérieux, comme, aussi, un jeune homme cultivé appartenant à une classe plus modeste. Car l’Éden est également une sorte de caverne. Le conflit intime forme ainsi la métaphore d’un pays qui accepte beaucoup plus qu’il ne prend conscience. Les personnages de De Sica sont dans une bataille constante : toute la première partie du film se construit sur des tête-à-tête. C’est l’être humain, perdu dans un décor de végétations ardentes et d’objets qui ont principalement l’inutilité pour beauté, qui importe, et la confrontation à son (presque) semblable.
La fameuse porte d’entrée de la forteresse se fait plus ouverte au fur et à mesure, non à autrui, mais aux rumeurs de l’extérieur. On mesure alors le degré d’inconscience de cette jeunesse qui se réfugie dans le loisir pour éviter de faire front trop vite aux terreurs de la réalité, tout comme le degré de désinformation du pays qui plonge la tête la première dans le bain du fascisme. Ces eaux troubles sont présentes, par touches, dans le film et dans leur vie : Giorgio se voit interdire l’entrée de la bibliothèque, et le silence de l’adolescence laisse place au silence de l’appréhension, de l’attente du tragique. » – Critikat

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Vittorio De Sica

Année

1970

Titre original

Il giardino dei Finzi Contini

Durée

94 minutes

Date Sortie française

Mercredi 8 décembre 1971

Auteur(s) / Scénario

Vittorio Bonicelli, Ugo Pirro

Version langue

VOSTF

Thématiques abordées par le film
Entre-deux-guerres
Détails

Interprètes

Avec Lino Capolicchio (Giorgio), Dominique Sanda (Micòl Finzi Contini), Fabio Testi (Giampiero Malnate), Romolo Valli (le père de Giorgio), Helmut Berger (Alberto)…

D'après

D'après D’après le roman de Giorgio Bassani

Direction photographie

Ennio Guarnieri

Montage

Adriana Novelli

Couleur

Couleur

Production

Artur Brauner, Gianni Hecht Lucari

Distributeur

Les Films du Camélia

Musique

Manuel De Sica

Son

Max Galinsky, Massimo Loffredi

Pays

Italie

Critiques

 

Le programme 2018

Tout le programme du festival 2018 en PDF

Télécharger le programme

Le Jardin des Finzi-Contini

  • Lundi 19 novembre 2018 - 14 h 00

  • cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Le Jardin des Finzi-Contini

  • Jeudi 22 novembre 2018 - 19 h 30

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne