L’Arbre de Guernica

L’Arbre de Guernica

L’Arbre de Guernica

El Árbol de Guernica

Fernando Arrabal

1975

107 min.

DVD

Histoire de la communion totale mais éphémère de deux amants que séparent les conventions familiales et sociales et les interdits sexuels et religieux, une succession d’épisodes allégoriques teintés d’humour noir, commençant par un documentaire sur les scorpions et s’achevant sur une transposition des Cent Vingt Journées de Sodome de Sade…

Arrabal ne réalise son premier long métrage, Viva la muerte, qu’en 1971. Après cette expérience, et malgré un grand succès critique, le dramaturge promet de ne jamais revenir au septième art (“Le cinéma m’a volé un temps fou et m’a éloigné de ma vocation de dramaturge”). Heureusement, il n’a pas tenu sa promesse.
Le cinéma lui permet de repousser les limites contraignantes de l’espace scénique et de produire des images irréalisables au théâtre. Il lui permet également une plus grande liberté narrative.
Arrabal, dont le théâtre ne suit déjà pas la perspective traditionnelle, tente, à travers son cinéma, d’atteindre une expression extrêmement libre, suggestive, sans être trop dominée par le langage. Il considère que la parole nous impose une construction rationnelle pour expliquer le monde matériel et spirituel, mais qu’il s’agit là d’une construction imparfaite…
Chez Arrabal, artiste d’une extrême sensibilité, les rêves et l’exaltation de l’acte créateur donnent lieu à une vision du passé très intense. C’est cette vision qu’il cherche à montrer et à transmettre.
Sa méconnaissance totale de la technique, au moment où il tourne son premier long métrage, constitue un atout, car il oblige les techniciens à trouver des solutions inhabituelles pour obtenir l’effet voulu. Arrabal revendique pour ses œuvres le qualificatif de réalistes, même s’il nous prévient qu’il y parle de lui-même. De lui, ou des figures qui constituent sa propre histoire. Mais dans ses films, son histoire personnelle s’inscrit toujours dans l’Histoire.
Je me souviens des déclarations qu’il faisait après son premier film, en 1970… Il exprimait son épuisement après le tournage, le montage, les problèmes avec la censure, la campagne de promotion… Le théâtre, en comparaison, lui semblait un oasis de détente. Il se demandait quelle carrière allaient connaître ses films, et qui ressusciterait les copies qui, quatre ans après leur sortie, devaient être détruites. à plusieurs occasions, il m’a rapporté sa conversation avec Pasolini à la terrasse d’un café à Rome. “On nous connaîtra par notre poésie, pas par notre cinéma” disait le cinéaste italien. Aujourd’hui, Arrabal, après avoir racheté aux enchères les copies de ses premiers films, est parvenu à les faire revivre. Heureusement. En Espagne, son cinéma est quasiment inconnu. J’aimerais ici affirmer son originalité, j’attends sa reconnaissance avec impatience. Il faut arracher à l’oubli une des filmographies les plus originales de notre siècle et un exemple de cinéma qui, tout comme son auteur, refuse de se plier aux règles du commerce et de la censure, et qui met – avec une grande poésie et une liberté d’expression – son propre moi à nu. » – Francisco Torres Monreal pour le Festival du film de La Rochelle, 2000.

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

Fernando Arrabal

Année

1975

Titre original

El Árbol de Guernica

Durée

107 minutes

Date Sortie française

Vendredi 19 novembre 1976

Auteur(s) / Scénario

Fernando Arrabal, Francesco Cinieri

Version langue

VOSTF

Thématiques abordées par le film
Guerre d'Espagne
Détails

Interprètes

Avec Mariangela Melato (Vandale), Ron Faber (Goya), Cosimo Cinieri (Rafael), Rocco Fontana (Antonio), Franco Ressel (Onesimo)…

Direction photographie

Ramón F. Suárez

Montage

Renzo Lucidi

Couleur

Couleur

Production

Francesco Cineri, Ken Legargeant, Gérard Wolf

Distributeur

Films sans frontières

Son

 Fiorenzo Magli

Pays

France/Italie

Critiques

 

Le programme 2018

Tout le programme du festival 2018 en PDF

Télécharger le programme

L'Arbre de Guernica

  • Mardi 20 novembre 2018 - 11 h 15

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne