Espoir

Espoir

Espoir

Espoir, sierra de Teruel

André Malraux

1939

90 min.

DCP

Malraux part en Espagne en 1936 comme des milliers d’autres de tous pays, consterné par le refus de la France et de la Grande-Bretagne de rompre de pacte de “non intervention” en fournissant des armes aux loyalistes, alors que Hitler et Mussolini, liés en principe eux aussi par ce pacte, armaient ouvertement les troupes de Franco…

 

« La version [du film] que nous connaissons et qui reprend celle diffusée en 1945, auréolée du Prix Louis Delluc, est à la fois le résultat du hasard et de quelques tripatouillages de circonstance. Le hasard, c’est ce coup de chance qui sauva de la destruction, sous l’occupation, la seule copie miraculeusement rescapée et qu’on devait retrouver dans des boîtes marquées Drôle de drame ! Quant aux tripatouillages, ils ont consisté d’abord dans la réduction de la séquence finale, pour un bon tiers au moins, disent ceux qui ont été en mesure de comparer ; puis dans l’adjonction d’un prologue de Maurice Schumann destiné à réactualiser le film pour sa sortie “d’après-guerre”, avec des formules du genre : “Le drame de l’Espagne, c’était déjà notre drame ; la guerre de l’Espagne, c’était déjà notre guerre, et ces hommes que nous allons voir mourir mourraient déjà pour nous… Regardez ces va-nu pieds sans armes et reconnaissez-vous!… Regardez Teruel, et reconnaissez Paris ! » Malraux, plus simplement, disait, lui: “Nous sommes allés nous battre avec les soldats de l’An II…”
Tel qu’il est parvenu jusqu’à nous, Sierra de Teruel a peut-être gagné en intensité tragique par son ascèse et par la rude confrontation du projet d’art avec la réalité guerrière. Le resserrement spatial sur Teruel et ses environs, et la tyrannie du temps qui, en limitant à 48 h la durée de l’action, restitue le seul combat perdu d’avance par l’Homme, celui de vivre, donnent au film la rigueur el la quintessence de ce qui en constitue la substance intime et ultime : la volonté. Paradoxalement le scénario s’est construit autour d’une expérience vécue réellement par Malraux au tout début de son intervention en Espagne. Les premiers jours de septembre 1936 on un paysan d’Olmedo avait traversé les lignes ennemies pour apporter des informations ; puis à la veille de Noël 1936 où il doit organiser les secours pour ramener les survivants d’un des avions de son e.scadrille, abattu dans les environs de Saragosse, dans les âpres montagnes de l’Aragon.
Le film, quant à lui, s’est achevé dans l’imminence de la débâcle. Ainsi la durée même de l’épreuve a-t-elle servi de révélateur au sens profond d’une lutte qui, cessant de répondre aux nécessités immédiates, acquiert, par son authenticité, une plus vaste signification historique.
Le film est en effet le produit, la fusion, des premiers combats et des dernières luttes d’une même guerre, dotée ainsi d’une durée autre que cette de l’Histoire.
Tout ce qui dans le roman procède d’une démonstration didactique et pédagogique sur les événements d’Espagne a été éliminé, et n’affleure plus qu’à travers les comportements, les dialogues, les identités devinées, contribuant ainsi à dresser le tableau prémonitoire d’une guerre mondiale imminente. Ou déjà commencée. » – L’Avant-Scène Cinéma

Fiche du film

Réalisateurs(trices)

André Malraux

Année

1939

Titre original

Espoir, sierra de Teruel

Durée

90 minutes

Date Sortie française

Mercredi 13 juin 1945

Auteur(s) / Scénario

André Malraux, Max Aub

Thématiques abordées par le film
Guerre d'Espagne
Détails

Interprètes

Avec Andrès Mejuto (le capitaine Muñoz), Nicolás Rodriguez (Mercery), José Maria Lado (José), Julio Peña (Attignies), Miguel del Castillo (Gonzalez)…

Direction photographie

Louis Page

Montage

André Malraux, Georges Grace

Couleur

N&B

Production

Roland Tual, Édouard Corniglion-Molinier

Distributeur

Théâtre du temple

Musique

Darius Milhaud

Son

Robert Teisseire , Antoine Archimbaud, René Renault

Pays

France/Espagne

Critiques

 

Le programme 2018

Tout le programme du festival 2018 en PDF

Télécharger le programme

Espoir

  • Jeudi 22 novembre 2018 - 15 h 45

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne

Espoir

  • Vendredi 23 novembre 2018 - 11 h 00

  • Cinéma Jean Eustache
Réserver en ligne